vendredi 24 janvier 2020

TRAFFIC












WHEN THE EAGLES FLIES
1974
U.K.

MUSICIENS :

- Steve Winwood - guitar, keyboards, vocals
- Chis Wood - saxophone, flute
- Rosko Gee - bass guitar
- Jim Capaldi - drums, keyboards, backing vocals (5)

With:
- Rebop Kwaku Baah (uncredited) - percussion (3,7)


TITRES :

1. Something New
2. Dream Gerrard
3. Graveyard People
4. Walking In The Wind
5. Memories Of A Rock'n'Rolla
6. Love
7. When The Eagle Flies 


 traffic


Après une tournée triomphale en Europe avec des concerts très intenses (le live On the road), Traffic entame une remise en question. La section rythmique des Muscles Shoals est remerciée ainsi que le percussionniste ghanéen Reebop. Un bassiste au groove félin Rosko Gee est engagé,  Jim Capaldi revient à la batterie et assure les autres percussions.
Fort de ce nouvel équipage, When the eagle flies sonne comme un retour aux sources avec le noyau consolidé Jim Capaldi - Steve Winwood - Chris Wood. Les morceaux furent enregistrés live puis réarrangés en studio. La plupart du matériel est l’œuvre du tandem Jim Capaldi et Steve Winwood excepté la longue pièce « Dream Gerrard » dont les textes ont été écrits par Vivian Stanshall ancien membre du Bonzo Dog Doo Dah Band. La pièce qui ouvre le recueil « Something new » est un retour marquant à la soul music : le piano dégage un feeling rhythm’n’blues rappelant presque le premier groupe de Steve Winwood Spencer Davis Group. Le propos est plus mature cependant grâce à une rythmique d’une précision diabolique et une finesse instrumentale inédite.
Le dernier disque de Traffic fut  très sous-estimé à l’époque  car la  critique dans son ensemble  les disait fatigués et répétant toujours les mêmes motifs musicaux.Le constat de l'époque était sévère car When the eagle flies  - même s'il ne tutoie pas les deux précédents disques- sonne comme un album épuré allant à l'essentiel du style Traffic. When the eagle flies sera le dernier disque studio du groupe et chacun des membres se tournera avec plus au moins de bonheur sur une carrière solo. (Music Story)


 traffic


TRAFFIC- 1968
JOHN BARLEYCORN MUST DIE - 1970
THE LOW SPARK OF HIGH HEELED BOYS - 1971
SHOOT OUT  AT THE FANTASY FACTORY - 1973





Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire