mercredi 31 octobre 2018

THE ALAN BOWN












LISTEN
1970
U.K.

MUSICIENS :

Vic Sweeney - Drums, Percussion
Stan Haldane - Bass
Tony Catchpole - Electric,  Acoustic Guitar 
Jeff Bannister - Piano, Organ, Flute
John Anthony - Alto, Tenor Saxophone, Recorder, Clarinet
John Hemmings - Trombone
Alan Bown – Trumpet, Flugelhorn
Gordon Neville - Vocals
Robert Palmer - Vocals


TITRES :

1. Wanted Man
2. Crash Landing
3. Loosen Up
4. Pyramid
5. Forever
6. Curfew
7. Make Us All Believe
8. Make Up Your Mind
9. Get Myself Straight



 THE ALAN BOWN


Sur cet album, non seulement l'écriture s'est resserrée et le tempo s'est durci, mais l'ajout de la guitare électrique a donné au groupe un autre instrument solo qui a contribué à rendre leur son plus dur. Écoutez "Loosen Up" comme exemple. Mais écoutez aussi les cuivres (en particulier la trompette de Bown) qui entrent dans un territoire plus jazz. Les courts solos des cuivres ont plus de muscle qu'auparavant. Les autres bons titres sont "Forever" et "Get Myself Straight", qui sont de bons exemples du son du groupe.


 THE ALAN BOWN


dimanche 28 octobre 2018

WOMB












WOMB
1969
U.S.

MUSICIENS :

Karyl Boddy - piano, guitar, vocals
Greg Young - guitar
Rory Butcher - percussion, vocals
Christopher Johnson - bass
Roluf Stuart - saxophone, flute
Ron Brunecker - drums


TITRES :

01. Conceptions Of Reality II
02. Mary Miles Ryan, Where Are You?
03. Morning Rises Early
04. Peace
05. My Baby Thinks About The Good Things
06. Hang On (Look Around, I’m Upside Down)
07. Happy Egotist 


 WOMB


L'album a une ambiance typiquement années 60. Avec un son folk rappelant une version américaine de Fairport Convention, «Conception of Reality II»  donne le ton à l’album. La chanson a une jolie mélodie et sert à mettre en valeur la douce voix de Boddy.
"Happy Egotist" reste la chanson la plus intéressante de l'album. En 2000, un journaliste du nom de Jason Griffith écrivait un article pour le Sacramento News and Review dans lequel il décrivait la chanson comme la pire chanson rock jamais écrite. Il est sûr  qu'il existe de bien meilleures chansons, mais c'était loin d'être la pire chose  jamais entendue. En fait, dans la liste des excès auditifs des années 60, elle se classe assez loin dans le classement


 WOMB



WOMB












OVERDUB
1969
U.S.

MUSICIENS :

Karyl Boddy - vocals, guitar, piano
Gregg Young - guitar
Christopher Johnson - bass
Roluf Stuart - saxophone, flute
Rory Butcher - vocals, congas
Ron Brunecker - drums 


TITRES :

01. Taking A Long Walk
02. Flash
03. Two Levels
04. Love
05. Flying High
06. Evil People


 WOMB


Womb était un groupe américain de San Francisco, qui a publié deux albums en 1969,
 Overdub étant leur deuxième et dernier album 
Leur style musical était pour la plupart  des titres psychédélique rock et jazz rock alliant des éléments de folk et de blues


/WOMB





LYNYRD SKYNYRD














PRONONCED LEH-NERD SKIN-NERD
1973
U.S.

MUSICIENS :

- Ronnie Van Zant - vocals
- Ed King - guitar
- Gary Rossington - guitar
- Allen Collins - guitare
- Leon Wilkeson - bass
- Billy Powell - keyboards
- Bob Burns - drums


TITRES :

1. I Ain't The One
2. Tuesday's Gone
3. Gimme Three Steps
4. Simple Man
5. Things Goin' On
6. Mississippi Kid
7. Poison Whiskey
8. Free Bird


lynyrd skynyrd


Premier album studio de Lynyrd Skynnyrd après presque huit ans d’existence sans enregistrements, Pronounced leh-‘nérd ‘skin-nérd annonce ce qui aurait dû être la composition idéale, pour ne pas dire définitive du groupe : Ronnie Van Zant au chant, Gary Rossington, Allen Collins, Ed King aux guitares, Billy Powell au claviers, Bob Burns à la batterie et Leon Wilkeson à la basse.
Après avoir beaucoup tâtonné, Lynyrd Skynyrd avait enfin trouvé son style, mêlant rock lourd et country dans un style bien personnel, qui sera à l’origine du mouvement « rock sudiste ». Considéré comme l’un des 500 meilleurs albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone, Pronounced leh-‘nérd ‘skin-nérd permettait à un groupe unique de percer en dehors des quelques Etats de l’ancienne Confédération.


 LYNYRD SKYNYRD



samedi 27 octobre 2018

THE OUTLAWS














HURRY SUNDOWN
1977
U.S.

MUSICIENS :

- Harvey Arnold - bass, vocals
- Billy Jones - guitar, vocals
- Henry Paul - guitar, vocals
- Hughie Thomasson - guitar, vocals
- Monte Yoho - drums


TITRES :

1. Gunsmoke
2. Hearin My Heart Talkin
3. So Afraid
4. Holiday
5. Hurry Sundown
6. Cold And Lonesome
7. Night Wines
8. Heavenly Blues
9. Man Of The Hour


 the outlaws



Après deux très bons LP, Outlaws, les p'tits gars de Tampa, sortent Hurry Sundown (1977) que produit Bill Szymczyk (producteur d`Eagles). Sa présence à la production aura une influence sur l'orientation prise par le groupe (au niveau des harmonies vocales), dès ce troisième disque pour lequel, au niveau de l'écriture, tout le monde a mis la main à la pâte. Notre disque de référence fait encore et toujours dans le country, ingrédient indispensable du southern rock, mais de manière plus parcimonieuse (Hearin' My Heart Talkin', So Afraid, Hurry Sundown, Man Of The Hour). Holiday, Gunsmoke, Cold And Lonesome, Night Wines complètent merveilleusement cet excellent album qui confirme le caractère exceptionnel du jeu de guitare de feu Hughie Thomasson, dont beaucoup n'ont même jamais entendu prononcer le nom. Et pourtant...Outlaws a publié trois albums jusqu'alors et ces trois sont à posséder. (jean claude)


 THE OUTLAWS


LAIDY IN WAITING - 1976




vendredi 26 octobre 2018

THE INCREDIBLE STRING BAND












THE 5000 SPIRIT OR THE LAYERS OF THE ONION
1967
U.K.

MUSICIENS :

- Robin Williamson - lead & backing vocals, acoustic guitar, oud & mandolin  bowed gimbri, bass gimbri, flute, drums, rattle
- Mike Heron - lead & backing vocals, acoustic guitar, harmonica

With:
- Christina "Licorice" McKechnie - backing vocals, finger cymbals
- Danny Thompson - double bass
- John Hopkins - piano
- Nazir "Soma" Jairazbhoy - sitar & tamboura


TITRES :

1. Chinese White
2. No Sleep Blues
3. Painting Box
4. The Mad Hatter's Song
5. Little Cloud
6. The Eyes Of Fate
7. Blues For The Muse
8. The Hedgehog's Song
9. First Girl I Loved
10. You Know What You Could Be
11. My Name Is Death 
12. Gently Tender
13. Way Back In The 1960s 


 THE INCREDIBLE STRING BAND


L'Incredible String Band était l'un des tout premiers groupes de folk progressif britanniques et certainement l'un des plus insolites. Sur ce deuxième album, cette particularité commence à apparaître. À ce stade, le groupe était composé des deux membres principaux, Robin Williamson et Mike Heron, partageant à parts égales les tâches de compositeur et de chanteur principal. en fait, les pistes sont séquencées de manière à alterner les compositions de Heron et de Williamson. Plusieurs musiciens, dont Danny Thompson à la contrebasse et Najir Jaraizbhoy au sitar et au tambours, complètent l'instrumentale le duo, conférant à certains morceaux un style oriental, comme «The Mad Hatter’s Song».


 the incredible string band



JOHNNY WINTER













JOHNNY WINTER
1969
U.S.

MUSICIENS :

Johnny Winter – lead guitar, slide guitar, harmonica, vocals
Uncle John Turner – percussion
Tommy Shannon – bass
Edgar Winter – keyboards on "I'll Drown in My Tears", alto saxophone on "Good Morning Little School Girl"
Elsie Senter – backing vocals on "I'll Drown in My Tears"
Carrie Hossel – backing vocals on "I'll Drown in My Tears"
Peggy Bowers – backing vocals on "I'll Drown in My Tears"
Stephen Ralph Sefsik – alto saxophone on "I'll Drown in My Tears"
Norman Ray – baritone saxophone on "I'll Drown in My Tears"
Walter "Shakey" Horton – harmonica on "Mean Mistreater"
Willie Dixon – acoustic bass on "Mean Mistreater"
Karl Garin – trumpet on "Good Morning Little School Girl"
A. Wynn Butler – tenor saxophone on "Good Morning Little School Girl"


TITRES :

1. I'm Yours And I'm Hers
2. Be Careful With A Fool
3. Dallas
4. Mean Mistreater
5. Leland Mississippi Blues
6. Good Morning Little Schoolgirl
7. When You Got A Good Friend
8. I'll Drown In My Tears
9. Back Door Friend 

Bonus:
10. Country Girl
11. Dallas (With a Band)
12. Two Steps From the Blues



 johnny winter

Le premier opus de johnny winter est la quintessence du blues dans tous ses etats.demonstration de slide a gogo "i'm yours and i'm hers" sur un tempo envoutant,un slown blues de bbking avec une guitare et une voix obsessionelles"be careful with a fool",du blues acoustique joue seul de haute facture "dallas",puis "mean mistreater" 100% chicago blues avec mr willie dixon en personne,du delta blues electrique"leland mississippi",une reprise de "good morning little school girl" avec orchestration de cuivres(merci edgar),du blues roots avec 2 national steel"when you got a good friend",du rhythm'n' blues sophistique "i'll drown in my own tears"et pour finir un blues a la lightnin' "back door friend".bref,toutes les facettes du blues revisitees par le texan pour le pur bohneur des nos oreille. sans oublier que la reedition 2004 nous offre d' excellents bonus qui aurait eu le merite d'etre sur l'album original.a consommer sans moderation. (pascal 49)


 johnny winter


THE PROGRESSIVE BLUES EXPERIMENT - 1969











STATUS QUO












BLUE FOR YOU
1976
U.K.

MUSICIENS :

John Coghlan - Drums
Alan Lancaster - Bass, Guitar, Vocals
Rick Parfitt - Guitar, Keyboards, Vocals
Francis Rossi - Guitar, Vocals


TITRES :

1. Is There a Better Way
2. Mad About the Boy
3. Ring of a Change
4. lue for You
5. Rain
6. Rolling Home
7. That's a Fact
8. Ease Your Mind
9. Mystery Song

Bonus:
10. You Lost the Love
11. Mystery Song [Single Version]
12. Wild Side of Life
13. All Through the Night
14. Wild Side of Life [Demo Version]



 status quo

Quel album! les morceaux s'enchaînent sans temps mort, plus forts les uns que les autres.Juste le temps de reprendre un peu son souffle sur le titre éponyme bluesy. Sinon du boogie hardrock carré,propre,bourré d'énergie.l'album culmine avec l'implacable "rain"d'une rare intensité. Juste ce qu'il faut de courbe mélodique,voire par moments d'ambiance psychédélique pour susciter l'émotion.Assurément un disque de qualité d'un grand groupe de rock. (Jean Moreau))


 STATUS QUO





jeudi 25 octobre 2018

FLEETWOOD MAC














THEN PLAY ON
1969
U.K.


MUSICIENS :

Peter Green - Vocals, Guitar, Harmonica, Six String Bass, Violoncello
Danny Kirwan - Vocals, Guitar
John Mcvie - Bass Guitar
Mick Fleetwood - Drums, Percussion
Jeremy Spencer - Piano

With:
Christine Perfect - Piano
Big Walter Horton - Harmonica


TITRES :

1. Coming Your Way
2. Closing My Eyes
3. Fighting For Madge 
4. When You Say
5. Showbiz Blues
6. Underway 
7. One Sunny Day
8. Although The Sun Is Shining
9. Rattlesnake Shake
10.Without You
11.Searching For Madge
12.My Dream
13.Like Crying
14.Before The Beginning
15.Oh Well, Part 1 (Mono Single)
16.Oh Well, Part 2 (Mono Single)
17.The Green Manalishi (With The Two Pronged Crown) (Single)
18.World In Harmony (Single) 




 FLEETWOOD MAC


Cette année-là, Peter Green, qui commence déjà à disjoncter sérieusement sous les effets conjugués du vedettariat et du LSD, focalise l'attention par ses talents de compositeur ("Black Magic Woman", "Albatross", "Oh Well", "Man Of The World"...), de chanteur et surtout de guitariste à la fluidité et au feeling inégalés. A la formation initiale, Green, Mick Fleetwood à la batterie, John McVie à la basse et Jeremy Spencer à la slide, s'était greffé un troisième guitariste, Danny Kirwan dont le style accentuera encore ce glissement vers le pop-rock.


 FLEETWOOD MAC





ALVIN LEE & TEN YEARS LATER













ROCKET FUEL
1978
U.K.

MUSICIENS :

Alvin Lee - guitar, vocals
Mick Hawksworth - bass
Tom Compton - drums
Bernie Clarke - keyboards
Mick Weaver - keyboards


TITRES :

01. Rocket Fuel
02. Gonna Turn You On
03. Friday The 13th
04. Somebody Callin' Me
05. Ain't Nothin' Shakin'
06. Alvin's Blue Thing
07. Baby Don't You Cry
08. The Devil's Screaming




 alvin lee


Musicalement, on est assez loin de TEN YEARS AFTER. Avec cet album, accompagné de deux nouveaux musiciens, ALVIN LEE nous propose un Rock beaucoup plus 'Hard' qu'à son habitude. Le power-trio fait d'ailleurs preuve d'une excellente énergie et les titres s'enchaînent sans aucun temps mort. La qualité des compositions, même si encore une fois elle n'égale pas vraiment celle de l'époque TEN YEARS AFTER, reste très honorable ! Il suffit, pour s'en convaincre, d'écouter (si possible à un niveau sonore assez conséquent !) des morceaux comme ''Rocket Fuel'', ''Friday The 13th'' ou encore ''Somebody Callin' Me''.
Donc, taxer TEN YEARS LATER de sous-TEN YEARS AFTER  parait un peu injuste. Et même si ce ''Rocket Fuel'' n'est pas le meilleur album d'ALVIN LEE sans TEN YEARS AFTER, il est très loin d'être le pire ! (Little Banh Cuon from VN)


 alvin lee