lundi 24 décembre 2018

DAN FOGELBERG












PHOENIX
1979
U.S.

MUSICIENS :

Dan Fogelberg – lead and backing vocals, acoustic and electric guitars,                                    percussion (1, 9), Prophet 5, electric and acoustic pianos                                (4–7, 9), bass guitar (10), orchestral arrangements
Kenneth A. Buttrey – percussion (3)
Paul Harris – acoustic piano (2)
Jerry Hey – flugelhorn (8)
Russ Kunkel – drums (5, 6), congas (7)
Gayle Levant – harp (8)
Marty Lewis – tambourine (5)
Jody Linscott – conductor, congas (4)
Andy Newmark – drums (2-4, 7, 9)
Norbert Putnam – bass guitar (except on 10)
Tom Scott – saxophone (7), lyricon (7)
Sid Sharp – concertmaster
Glen Spreen – orchestral arrangements
Mike Utley – organ (2, 5)


TITRES :

1. Tullamore Dew
2. Phoenix
3. Gypsy Wind
4. The Last to Know
5. Face the Fire
6. Wishing on the Moon
7. Heart Hotels
8. Longer
9. Beggar's Game
10. Along the Road



 DAN FOGELBERG



Fogelberg est une des figures de proue du folk-rock du moment, un talent extraordinaire, plein d'élégance, mais, hélas, mal connu. Parmi les 10 chansons ici répertoriées, Phoenix, bien que légèrement en retrait par rapport aux précédents LP, offre néanmoins une palette élargie de bonnes compositions: Longer en est certainement le favori au même titre que Wishing On The Moon, Phoenix, Heart Hotels, Gypsy Wind, The Last To Know et Face The Fire


 DAN FOGELBERG

VELVERT TURNER GROUP











VELVERT TURNER GROUP
1972
U.S.

MUSICIENS :

Velvert Turner - lead guitar, lead vocals, producer
Prescott Niles - bass
Christopher Robinson - keyboards
Tim McGovern - drums, percussion

With:
Bob Hogans - organ (09)
Bob Lenox - organ (10)


TITRES :

1. Madonna (Of The Seven Moons)
2. Talkin’ ‘Bout My Baby
3. Country Chicken
4. Strangely Neww
5. Scarlet Warrior
6. Three O’Clock Train
7. Just Look And See
8. ‘Xcuse Me Gentlemen (The Fall Of Atlantis)
9. (Love Rides…) The Slow Swirling Seas
10. Freedom 


 VELVERT TURNER GROUP



Velvert Turner voit la lumière en 68 lors d'un concert de l'Experience au Fillmore East de New York. Encore gamin, il parvient à s'incruster dans les loges, et le Maître, ému par ce gosse, ira même jusqu'à lui enseigner quelques tours de magie dans son propre appartement... Son parcours sera semé d’embûches et son nom vite oublié, il n'empêche que cet album est particulièrement chéri par les fans qui y voient le plus bel hommage jamais rendu au génial gaucher. La ressemblance est frappante autant dans la voix que dans le jeu. Pourtant, ce disque ne se contente pas de la copie, Turner sait déployer ses ailes même en total état d'admiration. Un disque troublant à tout point de vue...



 VELVERT TURNER GROUP



ALKATRAZ*











DOING A MOONLIGHT
1976
U.K.

MUSICIENS :

Jimmy Davies - vocals, guitar 
Stuart Halliday - drums 
Jeff Singer - bass, vocals 
Will Youatt - guitar, vocals 
Additional Musicians: 
Jimmy Jewell - sax 
Clive John - keyboards 
Ray Martinez - slide guitar


TITRES :

1. Stay Out of Town 
2. Red Lights 
3. Zen Cookies 
4. Nito Bendito 
5. The Ounze That Jack Built 
6. Maybe Monday 
7. Nobody Like You 
8. Every Night and Every Day 
9. Ti Jean



 alcatraz



Alkatraz est un groupe anglais qui change de style à tous les morceaux et parfois même à l’intérieur d’un même morceau : heavy prog, pop, boogie, disco… difficile donc, d’y trouver son bonheur avec stabilité. Le tout est cependant bien joué. (zougor)



 ALKATRAZ




dimanche 23 décembre 2018

SLADE












OLD NEW BORROWED AND BLUE
1974
U.K.

MUSICIENS :

Noddy Holder - lead vocals, guitar
Dave Hill - lead guitar, vocals
Jim Lea - bass, violin, keyboards, vocals
Don Powell - drums

With:
Tommy Burton - piano


TITRES :

01. Just a Little Bit 
02. When the Lights are Out
03. My Town
04. Find Yourself a Rainbow
05. Miles Out to Sea
06. We're Really Gonna Raise the Roof
07. Do We Still Do It
08. How Can It Be
09. Don't Blame Me
10. My Friend Stan
11. Everyday
12. Good Time Gals







 slade


Le meilleur Slade , le plus aboutit en tous cas ... Avec le suivant Slade In Flame le déclin est déjà amorcé . Slade a surtout construit son répertoire autour de ses singles accrocheurs qui jonchent en nombre important tous les premiers albums (voir le succès de la 1ere compilation "Sladest" absolument indispensable). Celui-ci "Old New Borrowed And Blue vaut aussi pour la qualité de tous les autres titres , l'ensemble de l'album est une belle réussite de morceaux mélodiques et énergiques. Du bon Hard Glam qui fait penser à une Jam impensable des Beatles avec le MC5 (Savoy Shuffle)


 SLADE






SWEET












STRUNG UP
1975
U.K.

MUSICIENS :

Brian Connolly - Lead vocals
Steve Priest - Bass, vocals
Andy Scott - Guitars, vocals, synthesizers
Mick Tucker - Drums, vocals


TITRES :

Live Album

(recorded at Rainbow Theatre, London 12.12.1973)

1. Hellraiser
2. Burning/Someone Else Will
3. Rock 'n' Roll Disgrace
4. Need A Lot Of Lovin'
5. Done Me Wrong Alright
6. You're Not Wrong For Loving Me
7. The Man With The Golden Arm

Studio Album

1. Action
2. Fox On The Run
3. Set Me Free
4. Miss Demeanour
5. Ballroom Blitz
6. Burn On The Flame
7. Solid Gold Brass
8. The Six Teens
9. I Wanna Be Committed
10. Blockbuster
 sweet
Assurément le meilleur album de Sweet. Tout y est, la pochette, l'album live dont il faudra pardonner le son de l'époque, l'album studio, tout ça réunissant quasiment tous les meilleurs titres de ce groupe malheureusement méconnu et pourtant tout aussi bon que d'autres plus renommés !! Un album à posséder absolument pour les fans de groupe rock car comme il y a des groupes qui sortent du lot, il y a aussi des albums d'exception et celui-ci en fait partie au même titre que le "Dark side of the moon" de Pink Floyd, le "Tokyo tapes" de Scorpions; l' "Absolutely live" de Rod Stewart, le "Made in Japan" de Deep Purple et bien d'autres encore (Bob Lure)

 SWEET

DESOLATION BOULEVARD - 1975



lundi 17 décembre 2018

TEN YEARS AFTER













ALVIN LEE & COMPANY
1972
U.K.

MUSICIENS :

Alvin Lee – guitar, vocals
Chick Churchill – organ
Ric Lee – drums
Leo Lyons – bass


TITRES :

1. The Sounds
2. Rock Your Mama
3. Hold Me Tight 
4. Standing at the Crossroads 
5. Portable People
6. Boogie On
7. Spider in My Web
8. Hear Me Calling 
9. I'm Going Home 



 ten years after



L'écoute de cet album de 1972 de l'époque Deram (alors que Ten Years After est passé sous label Chrysalis) révèle rapidement pourquoi les titres de ce LP sont des raclures innommables, dont le seul souci était d'enclencher la pompe à fric sur le dos des artistes et explique la raison pour laquelle les musiciens ont tout fait pour empêcher sa diffusion. (jean-claude)



 TEN YEARS AFTER



STATUS QUO














ROCKIN' ALL OVER THE WORLD
1977
U.K.

MUSICIENS :

Francis Rossi – guitar, vocals
Rick Parfitt – guitar, vocals
Alan Lancaster – bass, vocals
John Coghlan – drums (4)

With:
Andy Bown – keyboards, backing vocals
Frank Ricotti - percussion


TITRES :

1. Hard Time
2. Can't Give You More
3. Let's Ride
4. Baby Boy
5. You Don't Own Me
6. Rockers Rollin'
7. Rockin' All Over The World
8. Who Am I?
9. Too Far Gone
10. For You
11. Dirty Water
12. Hold You Back

Bonus:
13. Getting Better



 status quo


Rempli à rabord de claviers et de bidouillages en tout genre (cuivres, percussions, synthés), Rockin' all over the world est de ce fait assez pénible à écouter. Pourtant, les compos sont loins d'être mauvaises, et ce même si certaines expérimentations ne sont pas toujours très heureuses, cela reste un album rock. Seule la production est pop et porte un préjudice énorme à l'album. Dès que les guitares deviennent plus saturées comme sur Rockers Rollin', c'est là où on voit à quel point la production manque de punch. Dommage car ce titre est une vraie tuerie, ce n'est pas un hasard si c'est celui qui se rapproche le plus du Quo traditionnel. 



 STATUS QUO




dimanche 16 décembre 2018

JOHNNY WINTER













STILL ALIVE AND WELL
1973
U.S.

MUSICIENS :

Johnny Winter – guitar, slide guitar, mandolin, vocals
Randy Jo Hobbs – bass
Richard Hughes – drums
Rick Derringer –  guitars
Jeremy Steig – flute on "Too Much Seconal"
Todd Rundgren – Mellotron on "Cheap Tequila"
Mark Klingman – piano on "Silver Train"


TITRES :

1. Rock Me Baby
2. Can't You Feel It
3. Cheap Tequila
4. All Tore Down
5. Rock & Roll
6. Silver Train
7. Ain't Nothing To Me
8. Still Alive & Well
9. Too Much Seconal
10. Let It Bleed

Bonus:
11. Lucille
12. From a Buick 6




 johnny winter


Excellent album de Winter qui sur cet album nous délivre une sorte de hard blues de très bonne facture. Le ton est donné d'entrée de jeux avec une reprise de "rock me baby" transcendée par le jeu surpuissant de Winter, un festival de riffs rarement égalé. En effet on a affaire sur ce disque à un Johnny Winter alors au sommet de son art, justifiant sans conteste le titre de meilleur bluesman des 70's que beaucoup de spécialistes lui attribuent.


 JOHNNY WINTER


SECOND WINTER - 1969
JOHNNY WINTER AND - 1970


IGGY POP












NEW VALUES
1979
U.S.

MUSICIENS :

Iggy Pop – vocals
Scott Thurston – guitars, harp, keyboards, synthesizer, vocals, horn 
Klaus Krüger – drums
Jackie Clark – bass
John Harden – horns
David Brock – strings, 
Earl Shackelford – backing vocals
The Alfono Sisters – backing vocals on "Don't Look Down" and "Angel"
James Williamson – guitar, horn and string


TITRES :

1. Tell me a story
2. New values
3. Girls
4. I'm bored
5. Don't look down
6. The endless sea
7. Five foot one
8. How do you fix a broken part
9. Angel
10. Curiosity
11. African man man
12. Billy is a runaway

Bonus:
13. Chains
14. Pretty flamingo









Troisième album solo d’Iggy Pop – passé de RCA à Arista, la maison de disques de Patti Smith - et le premier auquel David Bowie ne soit en rien associé. Non seulement James Williamson, qu’il avait perdu de vue après Kill City, est maintenant à la guitare mais il produit également l’album où joue aussi Scott Thurston, ancien Stooges qui tient le synthé – typique de l’époque – et compose la moitié du matériel tandis qu’on remarque à la batterie Klaus Kruger venu de Tangerine Dream. La surprise réside dans le son du disque, très roots (avec quelques excursions funky) mais assez propre en même temps et des arrangements, où on entend de l’harmonica, des cuivres et des chœurs féminins. 
Encore en grande voix, Iggy Pop, qui signe plusieurs chansons seul, est fidèle dans ses paroles à certains de ses thèmes de prédilection : l’ennui (« I’m Bored »), la décadence (« Five Foot One », et sa célèbre proclamation : « j’aimerais que la vie soit comme dans les magazines suédois ») et bien sûr le sexe (« Girls », « The Endless Sea »). ( Music Story)


 IGGY POP