samedi 13 août 2022

DIRE STRAITS

 





COMMUNIQUE
1979
U.K.

MUSICIENS :
Mark Knopfler – vocals, lead and rhythm guitars
David Knopfler – rhythm guitar, backing vocals
John Illsley – bass guitar, backing vocals
Pick Withers – drums

With:
Barry Beckett - Keyboards

TITRES :
1. Once Upon A Time In The West
2. News
3. Where Do You Think You're Going?
4. Communiqué
4. Lady Writer
5. Angel Of Mercy
6. Portobello Belle
7. Single-Handed Sailor
8. Follow Me Home
Bien que l'entente avec Muff Winwood (le producteur de Dire Straits) se soit révélée en tous points remarquable, Mark Knopfler décidait de recourir au talent de nouveaux techniciens - en l'occurrence le grand Jerry Wexler et Barry Beckett, propriétaires par ailleurs des Compass Studios de Nassau, pour l'enregistrement de Communiqué. Paru en 1979, cet album comprend des plages telles que "Once Upon The Time In The West" et "Portobello Belle" qui sont du même calibre que "Sultans Of Swing". La seule différence par rapport au premier opus tient au climat. Les références à l'Angleterre sont ici effacées au profit d'une démarche résolument sudiste, où la voix se fait plus nonchalante, où le picking bondissant laisse la place à des guitares se fondant dans l'ensemble.
(Philippe Margotin)


vendredi 12 août 2022

THE DOORS

 




THE DOORS
1967
U.S.

MUSICIENS :
Jim Morrison - vocals
Ray Manzarek - Vox Continental organ, piano, keyboard bass, Marxophone (5)
Robby Krieger - guitar, bass overdubs (2,7)
John Densmore - drums

With:
Larry Knechtel - bass (2,4,6,8,10)

TITRES :
1. Break On Through (to the Other Side)
2. Soul Kitchen
3. Crystal Ship
4. Twentieth Century Fox
5. Alabama Song (Whisky Bar)
6. Light My Fire 
7. Back Door Man
8. I Looked at You
9. End of the Night
10. Take It as It Comes 
11. The End 
Produit par Paul Rothschild en 1967, ce premier opus contient déjà tous les éléments de l'esthétique du quartette californien: une poésie désespérée, un climat violent, angoissant, où dominent l'orgue de Ray Manzarek, la guitare de Robbie Krieger et, par-dessus tout, cette voix à la fois charismatique et crépusculaire de Jim Morrison, tout à la fois héros et martyr d'une tragédie moderne. Parmi les oeuvres emblématiques de The Doors - sans contestation aucune l'un des albums clés du rock - l'érotique "Light My Fire" (numéro 1 dans les charts), "Crystal Ship", "Break On Through" et, bien sûr, "The End", long poème sur le complexe d'oedipe (qui se trouve sur la B.O. de Apocalypse Now), sont toujours à écouter, avec la même urgence qu'hier.(Philippe Margotin)



vendredi 5 août 2022

AXE

 




AXE
1979
U.S.

MUSICIENS :
Bobby Barth - lead guitars, vocals
Michael Osbourne - lead guitars, vocals
Edgar Riley Jr. - keyboards, vocals
Michael Turpin - bass, vocals
Teddy Mueller - drums, percussion

TITRES :
1. Life’s Just An Illusion
2. Hang On
3. Sympathize
4. How Come I Love You
5. Forever
6. Back On The Streets
7. Doin’ The Best I Can
8. You’re Out Of Line
9. Battles
L'annonce de ce que sera les 80's pour le Hard visant à être diffusée en direction du plus grand nombre. Bien joué mais formaté dans le son comme dans les structures et parfois bien sirupeux.




jeudi 4 août 2022

SAGA

 




IMAGES AT TWILIGHT
1979
CANADA

MUSICIENS :
Michael Sadler - lead vocals, Moog, keyboards
Ian Crichton - acoustic & electric guitars
Greg Chadd - keyboards, Moog, Vocoder, vocals
Jim Crichton - bass, Moog bass
Steve Negus - drums, percussion

TITRES :
1. It's Time (Chapter Three)
2. See Them Smile 
3. Slow Motion
4. You're Not Alone
5. Take It or Leave It
6. Images (Chapter One)
7. Hot to Cold
8. Mouse in a Maze
SAGA a encore frappé très fort avec ce nouvel album (pour l'époque).
Il offre tout un univers entre la science-fiction des récits et une mise en place de mains de maître...
De plus les récits ne sont pas dénués de sens, bien au contraire !
Comme un bon film de Sci-Fi qui a toujours un message en seconde lecture...
A l'instar de leurs compatriotes de Rush, un progressif particulier, original, ne ressemblant à rien de connu, "néo-prog" avant l'heure...
La pochette est l'oeuvre du peintre de S.F anglais Tony Roberts, et illustre à merveille cette musique science-fictionnesque (JC) 




mercredi 3 août 2022

PRUDENCE

 



DRUNK AND HAPPY
1973
NORWAY

MUSICIENS :
 Åge Aleksandersen - guitar and vocals
 Per Erik Wallum - flute and vocals
 Terje Tysland - guitar, accordion and vocals
 Kaare Skevik jr. - drums
 Johan Tangen - mandolin, congas and backing vocals
 Kjell Ove Riseth - bass and backing vocals

TITRES :
1. Elsie Olivia 
2. Sitting Bull
3. Stones
4. Poor Annabelle
5. Drunk and Happy
6. Sawmill 
7. Undeveloped Country Rag 
8. Bandwagon 
9. Days Before 
10. I Hope We Never Get Too Serious About the Music So This Is Just a Joke 

Si vous aimez le prog-rock infusé de folk des années 70, alors il y a de fortes chances que vous ayez entendu des albums plus mémorables et complets que celui-ci... Mais si vous n'en avez jamais assez de ce genre musical, alors cet album vaut bien le détour. 
Un beau morceau de l'histoire du rock norvégien




THE NEXT MORNING

 



THE NEXT MORNING
1971
U.S.

MUSICIENS :
Bert Bailey - Guitar
Herbert Bailey - Drums
Lou Phillips - Vocals
Scipio Sargeant - Bass, Guitar
Earl Arthur - Keyboards

TITRES :
1. The Next Morning
2. Life
3. Changes Of The Mind
4. Life Is Love
5. Back To The Stone Age
6. Adelane
7. A Jam Of Love
8. Faces Are Smiling
Le style de ce groupe est du pur rock psychédélique avec une touche blues. La musique se concentre sur le guitariste inspiré par Hendrix, qui utilise beaucoup de fuzz et de wah-wah. Ajoutez à cela d'excellents moments d'orgues Hammond et une solide section rythmique dans un pur style rock. Le parallèle le plus proche que je trouve en termes de similitude n'est pas un artiste noir mais Cream , bien qu'il y ait clairement beaucoup d'influence de Jimi. La compétence en matière de composition du groupe est le seul domaine d'insatisfaction et le seul aspect qui les a empêchés d'être dans le haut du panier. Cela dit, ce sont tous de bons musiciens et, ils font de la musique très amusante. 



mardi 2 août 2022

DIRE STRAITS

 





DIRE STRAITS
1978
U.K.

MUSICIENS :
Mark Knopfler – vocals, lead and rhythm guitars
David Knopfler – rhythm guitar, backing vocals
John Illsley – bass guitar, backing vocals
Pick Withers – drums

TITRES :
1. Down To The Waterline
2. Water Of Love
3. Setting Me Up
4. Six Blade Knife
5. Southbound Again
6. Sultans Of Swing
7. In The Gallery
8. Wild West End
9. Lions
Sorti alors que le punk et le reggae cartonnaient, ce premier disque produit par Muff Winwood (frère de Stevie) est du pur pub-rock, et son succès tardera, en Angleterre. Ce n'est que grâce à un animateur radio néerlandais (aux Pays-Bas, donc) que le succès arrivera, il programmera Sultans Of Swingassez souvent, et la chanson devient un tube mondial. Premier album très réussi, au son inimitable, mélange de J.J. Cale et de Bob Dylan. Mention spéciale à Down To The Waterline, In The Gallery, Water Of Love et, donc, au tube mondial.



vendredi 29 juillet 2022

PRINCIPAL EDWARDS MAGIC THEATRE

 




SOUNTRACK
1969
U.K.

MUSICIENS :
Vivienne McAuliffe - lead female vocals
Martin Stellman - lead vocals
Root Cartwright - guitar
Bindy Bourquin - violin, recorder, piano, organ
Jeremy Ensor - bass
David Jones - percussion
Lyn Edwards - percussion

TITRES :
1. Enigmatic Insomniac Machine
2. Sacrifice
3. Death of Don Quixote
4. Third Sonnet to Sundry Notes of Music
5. To a Broken Guitar
6. Pinky: A Mystery Cycle
7. Ballad (Of the Big Girl Now and the Mere Boy) - bonus track
8. Lament for the Earth - bonus track

Voilà un groupe qui fleure bon les années mythiques de l'underground, des groupes à la fois musiciens et acteurs, expérimentés ou pas, improvisateurs ou pas, définis ou pas, simplement générateurs insatiables de contre-culture, propagateurs indispensables du Tune in de Timothy Leary, Gong ou le Grand Magic Circus en France, Ash Ra Tempel en Allemagne, ces groupes à la frontière indécelable entre les vies réelle et artistique qui vous changeaient la vie une fois croisés. Principal Edwards Magic Theatre ajoutait une carte à son jeu : le sens de l'expérimentation, des changements de style, des juxtapositions, jusqu'à paraître bien avant l'heure parfois post-punk jazzy ou d'une désolation blafarde à la Mazzy Star ou Rainy Day.



THE CARS





CANDY-O
1979
U.S. 

MUSICIENS :
Ric Ocasek – vocals, rhythm guitar
Benjamin Orr – vocals, bass guitar
Greg Hawkes – keyboards, percussion, sax, backing vocals
David Robinson – drums, percussion
Elliot Easton – lead guitar, backing vocals

TITRES :
1. Let's Go
2. Since I Held You
3. It's All I Can Do
4. Double Life
5. Shoo Be Doo
6. Candy-o
7. Night Spots
8. You Can't Hold On Too Long
9. Lust For Kicks
10. Got A Lot On My Head
11. Dangerous Type

Nous sommes en 1979, les CARS enregistrent leur second disque suite à leur contrat avec Electro Records, avec une commande de quatre albums. On retrouve une continuité incroyable, ce second disque marquant en fait la suite logique de son prédécesseur. Donc nous avons le même producteur avec le fantasque Roy Thomas Baker, capable de transformer l’eau en vin, une line-up inchangée et un répertoire entièrement issu de la créativité de Ric Ocasek.
Quand on sait la difficulté que connaissent de nombreux groupes dans l’élaboration du fameux second disque, souvent considéré comme celui de la confirmation, on se dit que les CARS ont réussi leur départ et griller sur la ligne pas mal de concurrents. (nightfall)





jeudi 28 juillet 2022

LIGHTHOUSE

 




SUNNY DAYS
1972
CANADA

MUSICIENS :
Ronn "Skip" Prokop - drums, percussion, acoustic guitar, vocals
Paul Matthew Hoffert - keyboards, vibes, congas, canary
Robert Bruce "Bob" McBride - percussion, acoustic guitar, vocals
Ralph Cole - guitar, vocals
Howard Leslie Shore - alto & tenor saxophone, flute, lead vocals (07)
Dick Armin - electric cello
Don DiNovo - electric violin
John Naslen - trumpet
Larry Smith - trombone, mellophonium, vocals
Alan Wilmot - bass
Louis Yacknin - bass (07-09)

TITRES :
1. Silver Bird
2. Sunny Days
3. You Girl
4. Beneath My Woman
5. Merlin
6. Broken Guitar Blues
7. Letter Home
8. You Give To Me
9. Lonely Places

Après une pause bien méritée pour recharger les batteries, durant laquelle sort le superbe album "Lighthouse live", le groupe revient fin 1972 avec "Sunny days". La réunion s'est cependant avérée à certains égards être une fausse bonne idée. Après une tournée promotionnelle, Paul Hoffert quitte le groupe en raison d'un épuisement professionnel, et le chanteur Bob McBride part également. Les problèmes de toxicomanie de McBride avaient un impact négatif sur sa contribution au groupe. Il a continué à enregistrer des albums solo, mais malheureusement, il n'a pas pu se débarrasser de sa dépendance et est décédé en 1998.
Comme le titre l'indique, "Sunny days" est un album positif et optimiste.