samedi 3 décembre 2022

JACK BRUCE

 






SONG FOR A TAILOR
1969
U.K.

MUSICIENS :
Jack Bruce - vocals, piano, organ, bass
Chris Spedding - guitar
L'Angelo Misterioso - guitar
Harry Beckett - trumpet
Henry Lowther - trumpet
Dick Heckstall-Smith ("Colosseum") - saxophone
Art Themen - saxophone
John Mumford - trombone
Jon Hiseman ("Colosseum") - drums
John Marshall - drums
Felix Pappalardi - vocals, percussion, guitar

TITRES :
1. Never Tell Your Mother She's Out of Tune
2. Theme for an Imaginary Western
3. Tickets to Water Falls
4. Weird of Hermiston
5. Rope Ladder to the Moon
6. The Ministry of Bag
7. He the Richmond
8. Boston Ball Game 1967
9. To Isengard
10. The Clearout

Premier opus solo publié par Jack BRUCE (avant son album de jazz enregistré en 1968 mais sorti en 1970) après la conclusion de CREAM .
Initialement 10 titres signés Jack BRUCE et Pete BROWN (ayant tous été retravaillés par Jack au cours de sa carrière (sauf "To Isengard", balade nostalgique inspirée par Tolkien) . Beaucoup de "classiques" ("Theme from an imaginary western", "Rope ladder to the moon", "Weird oh Hemiston" ...) repris sur scène ou par d'autres (MOUNTAIN, Julie DRISCOLL, COLOSSEUM ...) . Parmi les bonus, une version de travail réjouissante de "Ministry of bag" .
Un guitariste que Jack définissait comme "l'opposé" d'Eric CLAPTON (Chris SPEDDING, ici très brillant), les cuivres de Dick HECKSTALL-SMITH, Henry LOWTHER et Art THEMEN, Jon HISEMAN et John MARSHALL aux "fûts" et un George HARRISON, hélas inaudible sur le premier titre .
Changements d'accords, de rythme, de thème dans une complexité pourtant souvent mélodique mêlant Jazz, Rock, Blues, Pop, baignés d'une influence gaélique font tout le charme d'un album qui vieillit comme un bon vin .
Le premier des 14 albums en solo de ce "barde" écossais dont rien n'est médiocre sans oublier ses collaborations passées et à venir . (Casanova Claude)

PETER FRAMPTON

 





FRAMPTON
1975
U.K.

MUSICIENS :
Peter Frampton - lead vocals, lead and rhythm guitar, acoustic guitar, piano, organ, talkbox, bass guitar on "Baby I Love Your Way"
Andy Bown - bass guitar
John Siomos - drums, percussion

With:
Poli Palmer - vibes on "The Crying Clown"

TITRES :
1. Day’s Dawning
2. Show Me The Way
3. One More Time
4. The Crying Clown
5. Fanfare
6. Nowhere’s Too Far (For My Baby)
7. Nassau/Baby, I Love Your Way
8. Apple of Your Eye
9. Penny for Your Thoughts
10. (I’ll Give You) Money

C'était, bien sûr, le double album de 1976 FRAMPTON COMES ALIVE! qui a fait de l'ancien chanteur et guitariste de Herd and Humble Pie une superstar - en particulier aux États-Unis - mais son prédécesseur, FRAMPTON, à partir de 1975, met en évidence à quel point Peter Frampton était à cette époque un excellent auteur compositeur.

HEART

 





MAGAZINE
1978
U.S.

MUSICIENS :
Ann Wilson - lead and backing vocals, flute (03), acoustic guitar
Nancy Wilson - acoustic and electric guitars, lead guitar (01), blues harp (07), backing vocals
Roger Fisher - lead guitar
Howard Leese - guitars, keyboards, sitar (02), avatar (02), mellotron (03), backing vocals, strings arrangements and conductor (03-06)
Steve Fossen - bass guitar, backing vocals
Michael DeRosier - drums

With: 
Lynn Wilson - backing vocals (05)

TITRES :
1. Heartless
2. Devil Delight
3. Just The Wine
4. Without You
5. Magazine
6. Here Song
7. Mother Earth Blues(Live)
8. I’ve Got The Music In Me (live)

Paru, à l'origine, en avril 1977, sous le potentat de Shelly Siegel, le boss de Mushrooms Records, sans l'assentiment des intéressés, les américains de Heart, Magazine voit finalement le jour en avril 1978. Contrairement à la manaeuvre déloyale précédente, aux intentions essentiellement mercantiles (il s'agissait de profiter de l'élan entretenu par le succès de Dreamboat Annie), Magazine est, cette fois, un enfant désiré. Il veut faire oublier le rejeton bancal que Siegel a tenté de s'approprier pour toucher le jackpot. Epic donne son accord pour faire cavalier avec Heart. Il lui appartient la responsabilité de terminer le travail, de nettoyer, talquer, langer le petit, et d'en faire Le beau poupon dont les parents peuvent être fiers. Oui, mais voilà... à force de remixer, retravailler, remplacer, modifier, ajouter, le disque est atone, sclérosé, privé de ce qui faisait sa force : l'émotion. Tout en restant crédible, il se perd toutefois dans la discographie du groupe. Seule l'entourloupe de Siegel reste vraiment attachée à l'histoire de ce troisième LP car, pour le reste, Devil Delight, un rock à combustion lente, Heartless, à la solide carrière en single (24), Just The Wine, Magazine, sont un peu les... parents pauvres du benjamin de la famille Heart. Cette dernière n'a, d'ailleurs, jamais réellement mis cette paternité en avant. Il est des signes qui ne trompent pas. (Jean Claude)



vendredi 2 décembre 2022

NEW ENGLAND

 




NEW ENGLAND
1979
U.S.

MUSICIENS :
John Fannon - guitars, lead vocals
Jimmy Waldo - keyboards, backing vocals
Hirsh Gardner - drums, backing vocals, co-lead vocals on "Nothing to Fear"
Gary Shea - bass guitar

TITRES :
1. Hello, Hello, Hello
2. Don’t Ever Wanna Lose Ya
3. P.U.N.K (Puny Undernourished Kid)
4. Shall I Run Away
5. Alone Tonight
6. Nothing To Fear
7. Shoot8. Turn Out The Light
9. The Last Show
10. Encore

New England fut un groupe de rock américain qui a été actif principalement de 1978 à 1982. Le groupe est surtout connu pour la chanson, «"Don't Ever Wanna Lose Ya",   », qui  a atteint le 40eme position  au Billboard en 1979.
John Fannon, Jimmy Waldo (Alcatrazz), Gary Shea (Alcatrazz) et Hirsh Gardner ont formé le groupe originaire  de Boston, découvert par le légendaire manageur  de Kiss Bill Aucoin. Paul Stanley a contribué à l'enregistrement du groupe  et produire leur premier album.(Kiss Forum)



LED ZEPPELIN

 






IN THROUGH THE OUT DOOR
1979
U.K.

MUSICIENS :
John Bonham – drums, percussion
John Paul Jones – bass guitar, keyboards
Jimmy Page – guitars, gizmotron, production
Robert Plant – vocals

TITRES :
CD1
1. In the Evening
2. South Bound Saurez
3. Fool In The Rain
4. Hot Dog
5. Carouselambra
6. All My Love
7. I’m Gonna Crawl

CD2
1. In the Evening (Rough Mix)
2. Southbound Piano (South Bound Saurez) [Rough Mix]
3. Fool in the Rain (Rough Mix)
4. Hot Dog (Rough Mix)
5. The Epic (Carouselambra) [Rough Mix]
6. The Hook (All My Love) [Rough Mix]
7. Blot (I'm Gonna Crawl) [Rough Mix]
En 1979, quand sortit cet album , personne ne savait, excepté les proches et les journalistes, que Jimmy Page était devenu "héroïn man" à 100% et de ce fait ne pouvait plus assurer son jeu comme il le devait! 
Qu'a cela ne tienne , John Paul Jones va prendre les "choses en main" et avec la complicité de Robert Plant, ils nous sortiront un album du ZEP avec des sons "pianistiques" tout au long de ce chemin musical! 
Alors bien sur, ce n'est pas le grand Zeppelin, mais lorsqu'on écoute "In The Evening ", "Fool In The Rain""Hot Dog" on entend quand même ce qui a fait la grandeur rock de ce groupe et pour finir, "I'm Gonna Crawl", malgré ces airs pompeux est un sacré morceau tinté de blues comme ils savaient si bien le faire! (Rory Richards)

mercredi 30 novembre 2022

DR. FEELGOOD

 




LET IT ROLL
1979
U.K.

MUSICIENS :
Lee Brilleaux - lead vocals, harmonica, occasional slide guitar
Gypie Mayo - lead guitar
John B Sparks - bass guitar
The Big Figure - drums, percussion

TITRES :
1. Java Blue
2. Feels Good
3. Put Him Out Of Your Mind
4. Bend Your Ear
5. Hong Kong Money
7. Keeka Smeeka
2. Shotgun Blues
3. Pretty Face
4. Riding On The L. & N.
5. Drop Everything And Run
3e album studio de Dr Feelgood nouvelle version. Lee Brileaux a décidé d'élagir un peu l'horizon. Parfois avec succès, parfois moins. Cela reste tout à fait écoutable, mais, je sais pas, j'ai l'impression que les 4 sont un peu fatigués et que la pugnacité et force de frappe s'essouffle un peu (Bend your ear, quel intérêt ?). Quelques morceaux sont vraiment bons  mais d'autres sont très très vite oubliés. Jetez-vous sur les albums précédents. Si vous êtes vraiment accro et plutôt collectionneur achetez aussi celui-là, mais les meilleurs morceaux sont sur les divers best of.
(Admirable Nelson)

jeudi 17 novembre 2022

ANYONE'S DAUGHTER

 




ADONIS
1979
 GERMANY

MUSICIENS :
Harald Bareth - Fender bass, lead vocals
Uwe Karpa - electric 6- and 12-string guitars
Kono Konopik - Hayman drums, Paiste cymbals
Matthias Ulmer - grand piano, fender rhodes, ARP Omni, minimoog, Hammond organ, vocals 

TITRES :
1. Adonis - 
Part I: Come Away
Part II: The Disguise
Part III: Adonis
Part IV: The Epitaph
2. Blue House 
3. Sally 
4. Anyone's Daughter
Et encore un album que l'on doit compter dans une discothèque progressive digne de ce nom ! Le grand, l'énorme, le sublime Adonis, de nos amis Allemands ANYONE'S DAUGHTER est tout simplement un bijou à portée de main (et ici, c'est le cas de le dire !). À peine on insère le CD que ça commence fort, très fort : première piste, une suite de 24 minutes, pas moins. Et quelle musique ! Genre symphonique mélangeant subtilement les utilisations classiques des claviers 70's, Adonis nous ouvre la porte de mondes fantastiques alternant les passages tendres et les envolées énergiques : une recette qui fait souvent mouche !
(Darkfakt)



GROBSCHNITT

 




JUMBO
1975
GERMANY

MUSICIENS :
Stefan Danielak (Wildschwein) - lead & backing vocals, rhythm & acousic guitars
Gerd-Otto Kühn (Lupo) - lead guitar
Volker Kahrs (Mist) - organ, piano, Mellotron, synth
Wolfgang Jäger (Popo) - bass
Joachim Ehrig (Eroc) - drums, percussion, electronic effects, voices


TITRES :
1. Jupp
2. The Excursion of Father Smith
3. The Clown 
4. Dream and Reality
5. Sunny Sunday's Sunset
6. Auf Wiedersehen
"Jumbo" était la réponse de GROBSCHNITT à "Solar Music" et était vraiment un prélude à "Rockpommel's Land" album incroyablement négligé, mais se démarque comme un excellent album. 
Les 5 chansons viennent à nouveau du studio de Conny Plank et GROBSCHNITT ont apporté une approche basée sur un concept légèrement plus accessible et semblable à un concerto. Bien sûr, GROBSCHNITT continue de conserver son humour burlesque soutenu par les paroles insensées d'Eroc et ses voix et effets sonores originaux.
Musicalement, "Jumbo" est dominé par des auteurs-compositeurs clés avec le talentueux travail de guitare solo de Lupo et les claviers de Mist. 
Le CD Repertoire Remastered contient des versions anglaises et allemandes de "Jumbo" et offre une reproduction sonore fantastique. 



mercredi 16 novembre 2022

AMBROSIA

 




LIFE BEYOND L.A.
1978
U.S.

MUSICIENS :
David Pack - guitar, lead and backing vocals, keyboards
Joe Puerta - bass, lead and backing vocals
Burleigh Drummond - drums, backing vocals, percussion, bassoon
David Cutler Lewis - keyboards, clavinet
Christopher North - keyboards, backing vocals (tracks 4 and 10)

With: 
Daniel Kobialka - violin (Heart To Heart)
Marty Krystall - saxophone (Dancin' By Myself)

TITRES :
1. Life Beyond L.A.
2. Art Beware
3. Apothecary
4. If Heaven Could Find Me
5. How Much I Feel
6. Dancin' By Myself
7. Angola
8. Heart to Heaven
9. Not as You Were
10. Ready for Camarillo
Life Beyond L.A. est le troisième album d'Ambrosia, et leur premier album sur Warner Bros. Records, sorti en 1978. Il a marqué le départ de leurs racines rock progressives au profit d'un son jazz et soft rock plus commercial.