ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

mercredi 27 décembre 2017

BLACK OAK ARKANSAS













IF AN ANGEL CAME TO SEE YOU WOULD YOU MAKE HER FEEL AT HOME?
1972
U.S.


MUSICIENS :

Jim "Dandy" Mangrum - Lead Vocals, Washboard
Rickie "Ricochet" Reynolds - 12 String Rhythm Guitar, Vocals
Pat "Dirty" Daugherty - Bass Guitar, Vocals
Harvey "Burley" Jett - Lead Guitar, Banjo, Piano, Vocals
Stanley "Goober" Knight - Lead & Steel Guitar, Organ, Vocals
Tommy Aldridge - Drums


TITRES :

1. Gravel Roads 
2. Fertile Woman 
3. Spring Vacation 
4. We Help Each Other 
5. Full Moon Ride
6. Our Minds Eye 
7. To Make Us What We Are 
8. Our Eyes Ere On You 
9. Mutants Of The Monster 







 black oak



Quelques petits changements sont intervenus depuis Keep The Faith réalisé la même année 1972, à savoir que Wayne Evans est remplacé à la batterie par Tommy Aldridge et ça ne passe pas inaperçu.
Avec la spiritualité comme thème conducteur, à l’instar de l’album précédent, Angel  ouvre avec un brillant Gravel Roads.




 BLACK OAK ARKANSAS


BLACK OAK ARKANSAS - 1971
KEEP THE FAITH - 1972
HIGH ON THE HOG - 1973






mardi 26 décembre 2017

GENTLE GIANT











OCTOPUS
1972
U.K.


MUSICIENS :

- Derek Shulman - lead vocals (1-4,8), alto saxophone (5)
- Gary Green - guitars, percussion
- Kerry Minnear - piano, electric piano, Hammond (1-5,7,8), MiniMoog            (1,3,5,8), Mellotron (2,7,8), clavinet (1), harpsichord (4), vibraphone        (4,8), regal, cello (2,6), percussion, lead (1,4,7) & backing vocals
- Philip Shulman - tenor saxophone (4,5), trumpet (1,2), Mellophone (7),      lead (1,4,6,8) & backing vocals
- Raymond Shulman - bass, violin, electric violin, viola & acoustic guitar         (6), percussion, backing vocals
- John Weathers - drums, bongos (3,8), varispeed cymbal (4,8),                    xylophone (4,6)

With:
- Martin Rushent - variable speed oscillator
- Mike "Viccars" Vickers - Moog operator


TITRES :

1. The Advent Of Panurge
2. Raconteur Troubadour
3. A Cry For Everyone
4. Knots
5. The Boys In The Band
6. Dog's Life 
7. Think Of Me With Kindness
8. River 





 gentle giant



Contrairement à la majorité de ses collègues, Gentle Giant ne fait pas dans la pièce épique (ou à rallonge pour ceux qui n'apprécient pas le genre), leurs chansons ont des durées qui ne laissent pas suspecter ce qu'elles proposent, à savoir un déluge de soli ultra-précis, d'enchainements savants, de patterns atypiques, de mélodies différentes. Parce que Gentle Giant ne fait pas dans la facilité, ce qui vient aux six membres de la formation, tous d'excellents instrumentistes, compile inspiration moyenâgeuse, ce Advent of Panurge où Rabelais est traité avec tant de délicatesse, où la tentation troubadour est vite relayée par de fusionnantes aspirations avant d'évoluer, encore !, vers de symphoniques prétentions tout à fait convaincantes. 




 GENTLE GIANT









HAWKWIND












P.X.R.5
1979
U.K.


MUSICIENS :

- Robert Calvert - vocals (1-3,6,7)
- Dave Brock - guitar, synth (1,3,6-8), keyboards (4,5), bass (1), vocals
- Simon House - keyboards (2,3,6-8), violin (6-8), synth (8), vocals (2,7)
- Adrian Shaw - bass, vocals (2,3,6-8)
- Simon King - drums


TITRES :

1. Death Trap
2. Jack Of Shadows
3. Uncle Sam's On Mars (Live) 
4. Infinity) 
5. Life Form
6. Robot (Live)
7. High Rise (Live)
8. P.X.R.5

Bonus:
9. Jack Of Shadows (Live Studio version)
10. We Like To Be Frightened
11. High Rise (Live Studio version)
12. Robot (First version)
13. Jack Of Shadows (Adrian Shaw Vocal version)
14. High Rise (Alternate Vocal mix)
15. P.x.r. 5 (Alternate Intro mix)
16. Quark, Strangeness & Charm (Live 1978) 




 hawkwind



PXR5 est le neuvième album studio du groupe de space rock britannique Hawkwind, sorti en 1979.
L'album est enregistré au début de l'année 1978, mais Hawkwind se dissout quelques mois plus tard et PXR5 reste dans les cartons. Il n'est publié que l'année suivante, alors que Hawkwind s'est entre-temps reformé sous le nom de « Hawklords » pour sortir l'album 25 Years On.
Il s'agit du dernier album du groupe chez Charisma Records.



 hawkwind








dimanche 24 décembre 2017

ETHOS











ARDOUR
1975
U.S.


MUSICIENS :

- Duncan Hammond - organ, synthesizer, piano, ellophonium, voices, Mellotron
- Michael Ponczek - organ, synthesizer, Chamberlain
- Wils Sharpe - guitar, mandolin, voices
- Brad Stephenson - bass, voices
- Mark Richards - percussion


TITRES :

1. Intrepid Traveller
2. Space Brothers
3. Everyman
4. Atlanteans
5. The Spirit Of Music
6. Long Dancer
7. The Dimension Man 
8. E'Mocean




 ethos



ETHOS était un groupe américain de rock progressif peu connu, originaire de Fort Wayne, Indiana.  Ils ont eu  la chance de signé avec Capitol Records, et sont allés à New York pour enregistrer cet album.
Ce n'est pas un album essentiel, fait par un groupe américain qui essaye de ressembler aux progressifs européens, mais qui sonne toujours américain. Le relatif intérêt est la présence de deux claviéristes et le  Moog et Mellotron sont les plus dominants. Les paroles sont sur le thème de la science-fiction commun à de nombreux groupes de prog en 1976. La pochette de l'album est sur le thème de  l'Atlantide. 
La musique est un peu clichée, ainsi que les paroles, comme le titre d'ouverture "Intrepid Travellers". "Atlanteans", comme vous pouvez le deviner, est la chanson décrivant la pochette. 



 ethos






YES













YES
1969
U.K.


MUSICIENS :

- Jon Anderson - lead vocals, percussion
- Peter Banks - guitars, vocals
- Tony Kaye - Hammond organ, piano
- Chris Squire - bass, vocals
- Bill Bruford - drums, vibes


TITRES :

1. Beyond and Before
2. I See You
3. Yesterday and Today
4. Looking Around
5. Harold Land
6. Every Little Thing
7. Sweetness
8. Survival





 YES



Squire et Anderson ont tous les deux des goûts musicaux très variés et après avoir expérimenté le côté assez limité du format chanson pop ou rock dans leurs groupes respectifs, décident de produire quelque chose qui s'éloigne autant que possible des standards tout en restant mélodique et intégrant leurs goûts communs, en faisant un bon usage des harmonies vocales. Le bassiste, qui a fait partie d'un chœur paroissial assez célèbre à Londres dans ses jeunes années, possède une voix de ténor léger qui s'accorde très bien avec celle encore plus aigue de Jon Anderson. Les deux hommes recrutent vite le guitariste Peter Banks, puis Bill Bruford, batteur à la sensibilité jazz très marquée et enfin, l'organiste/pianiste Tony Kaye qui possède une formation traditionnelle mais s'est très vite intéressé au rock et au rhythm'n'blues.





 YES









FIREBALLET













NIGHT ON BALD MOUNTAIN
1975
U.S.


MUSICIENS :

- Martyn Biglin - bass, 12 string acoustic guitar, backing vocals
- Ryche Chlanda - acoustic & electric guitars, electronic devices, backing vocals 
- Jim Cuomo - lead & backing vocals, percussion 
- Brian Hough - Hammond & other organs, keyboards, backing vocals 
- Frank Petto - acoustic & electric pianos, synths, Mellotron, backing vocals


TITRES :

1. Les cathédrales
2. Centurion (tales of the fireball kids)
3. The fireballet) 
4. Atmospheres
5. Night on bald mountain:
    a) Night on bald mountain 
    b) Night-tale 
    c) The engulfed cathedrale 
    d) Night-tale (reprise) 
    e) Night on bald mountain (finale) 




 FIREBALLET



Fireballet est un de ces groupes de rock progressif américains peu connus, tout comme Starcastle , Happy The Man ou Ethos, peu prisé des radios américaines du milieu des années 70' qui leurs préférés un prog rock  AOR de Kansas
 "Night On Bald Mountain" est produit par Ian McDonald de King Cimson qui joue également du saxophone sur l'album. 
La musique sur cet album est tout simplement excellente 



 FIREBALLET







PULSAR












THE STANDS OF THE FUTURE 
1976
FRANCE


MUSICIENS :

- Gilbert Gandil - acoustic & electric guitars, vocals
- Jacques Roman - organ, synth, Moog, Mellotron, bass
- Rolland Richard - flute, Solina synth
- Victor Bosch - drums, percussion


TITRES :

1. Flight
2. Windows
3. Fool's Failure
4. The Strands Of The Future




 pulsar



Sans cesse annoncé et souvent retardé, The Strands Of The Future, le deuxième album du groupe lyonnais, sort quasiment deux ans après Pollen, 
 Les commentaires élogieux vont bon train sur ce disque, vu par Actuel comme la meilleure « chose française » enregistrée depuis belle lurette, alors que le prestigieux Melody Maker en fait un des faits saillants de l'histoire du rock français, le comparant avantageusement au Floyd de l'époque Barrett. 
Pulsar met toute son énergie dans The Strands Of The Future (sorti en septembre 1976) pour n'avoir jamais rien à regretter. Le groupe resserre plus encore les liens qui l'unissent et s'engage dans le processus de création dans une démarche très collective. Le moins que l'on puisse admettre, à la première écoute de ce LP, plus disque de renouveau que d'aboutissement, est que ce Pulsar-là est différent du Pulsar de Pollen, et en progrès manifeste. Plus complexe, l'album est plus soigné (sa pochette également qui fait référence à l'oeuvre du peintre local Alain Golay), meilleur sur le plan des voix et des choeurs, de l'interprétation, du son (Gérard Trouvé et Chris Pennuycate qui bossa avec Yes), de l'originalité ; il s'éloigne peu à peu, mais difficilement, du style Floydien, qu'on lui a souvent reproché de trop imiter. Certains n'ont pas encore compris la différence entre plagier et s'inspirer (ou être influencé par). The Strands Of The Future est surtout lié par une meilleure cohésion, il est donc plus efficace ; les musiciens maîtrisent mieux leur technique instrumentale et leurs compositions se bonifient. On comprend mieux pourquoi Peter Hammill, expert en la matière, voulait faire une pige avec eux.(jean-claude)


 PULSAR








samedi 23 décembre 2017

NAZARETH









HAIR OF THE DOG
1975
U.K.


MUSICIENS :

Dan McCafferty - Vocals
Many Charlton - Guitar
Pete Agnew - Bass
Darrell Sweet - Drums


TITRES :

1. Hair Of The Dog
2. Miss Misery 
3. Love Hurts
4. Changin' Times 
5. Beggars Day
6. Rose In The Heather
7. Whisky Drinkin' Woman
8. Please Don't Judas Me




 nazareth



Cet opus contient quelques perles inoubliables. Parmi elles, le title-track attire le plus l'attention: "Hair of the dog" est en effet un mega-hymne en puissance, un classique du hard estampillé 70's. Il faut dire que tout y est: rythmique qui fait taper du pied, riffs d'acier qui scotchent l'auditeur instantanément au plafond, refrain accrocheur et imparable, talk-box(egalement présent sur "Sweet emotion" d'Aerosmith) et surtout la gouaille de Dan McCafferty qui transcende le morceau. A l'écoute de ce titre, on sent que le chanteur de Nazareth a contribué à influencer bon nombre de vocalistes issus des 80's(Axl Rose, entre autres). "Hair of the dog" a laissé une empreinte dans l'Histoire du hard-rock au point qu'il a été repris sur album studio par Britny Fox, Guns N' Roses et Warrant.



 NAZARETH








jeudi 21 décembre 2017

GEORGE THOROGOOD AND THE DESTROYERS












GEORGE THOROGOOD AND THE DESTROYERS
1977
U.S.


MUSICIENS :

- George Thorogood - vocal, guitar, harmonica
- Jeff Simon - drums
- Billy Blough - bass
- Ron Smith - guitar

TITRES :

1. You Got To Lose.
2. Madison Blues.
3. One Bourbon, One Scotch, One Beer.
4. Kind Hearted Woman.
5. Can't Stop Lovin'.
6. Ride On Josephine.
7. Homesick Boy.
8. John Hardy.
9. I'll Change My Style.
10. Delaware Slide




 GEORGE THOROGOOD



George Thorogood est un musicien de blues et de rock originaire du Delaware aux États-Unis. Il a formé le groupe George Thorogood & the Destroyers au début des années 1970. Sa musique est souvent associée au monde biker, ainsi des titres comme Bad to the Bone ou Madison Blues apparaissent souvent sur des compilations Harley Davidson. Durant les années 1970, il mit sa carrière en pause pour commencer une nouvelle carrière dans le baseball.



 george thorogood








GRAND FUNK RAILROAD












GOOD SINGIN', GOOD PLAYIN'
1976
U.S.



MUSICIENS :


Mark Farner - Guitar, Vocals, Piano on "Don't Let 'Em Take Your Gun" 
Don Brewer - Drums, Percussion, Vocals 
Craig Frost - Keyboards, Backing Vocals 
Mel Schacher - Bass, Backing Vocals

With: 
Frank Zappa - Guitar (7); Backing vocals (12)


TITRES :

1. Just Couldn't Wait
2. Can You Do It
3. Pass It Around 
4. Don't Let 'Em Take Your Gun
5. Miss My Baby
6. Big Buns
7. Out To Get You
8. Crossfire
9. 1976 
10. Release Your Love
11. Goin' For The Pastor
12. Rubberneck







 grand funk railroad



"Good singin, good playin" au fond, le titre de cet album résume la philosophie de ces ex.hippies révolutionnaires devenus rockers débonnaires.
Bien plus attrayant que le "Born to die" cet album cultive le culte de la fête de ce Rock'n'Roll qu'ont vécu
Farner; Brewer et schacher comme une émeute pendant des années. L'apport de Zappa donne une touche de perversion à ce rock qui s'était bien trop normalisé au fil des années. Si le rock il y a, il n'en est pas moins question de Hard Rock et de Heavy Metal. La basse est toujours vrombissante, la guitare à l'affût du moindre point sensible et le tout mélangé, folie, passion, subversion, amour, et violence avec une dose d'ambiguïté, cultivée avec malice par Zappa.
Enfin la presse rock lève une plume décente sur ce disque mais c'est trop tard Farner fait un deuxième clin d'oeil en forme d'arnaque "Moi je m'en fous, du moment que je joue pour m'éclater et chanter avec plaisir, le reste je vous le laisse".
A l'été 76 Grand Funk annonce sa retraite définitive, les critique ont aboyés, le train de la grande trouille est définitivement passé.(MAGAZINE ENFER AOUT 1984)



 GRAND FUNK RAILROAD









Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...