ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

vendredi 20 octobre 2017

WET WILLIE










WET WILLIE II
1972
U.S.


MUSICIENS :

Jimmy Hall - Harmonica, Tenor Saxophone, Percussion, Lead Vocals
Jack Hall - Bass, Backing Vocals
Ricky Hirsch - Lead & Rhythm Guitars, Mandolin, Backing Vocals
John Anthony -  Organ,  Pianos, Percussion, Backing Vocals
Lewis Ross -  Drums, Congas
Wick Larsen-  Acoustic, Lead & Rhythm Guitars, Moog
Ella Avery - Additional Backing Vocals ("Shout Bamalama")
Susie Storm - Additional Backing Vocals ("Shaggi's Song")
Scott Boyer-  Steel Guitar ("Love Made Me", "Shaggi's Song")
Jai Johanny Johanson - Timbales ("Airport")


TITRES :

1. Shout Bamalama 
2. Love Made Me
3. Red Hot Chicken 
4. It Hurts Me Too 
5. Keep A Knockin'
6. Airport 
7. Grits Ain't Groceries 
8. Shoutgun Man 
9. Shaggi's Song




 wet willie




Mélange de reprises et d’originaux, de R & B, de gospel, de soul, de funk, de cet opus placé dans le sillage d’un excellent premier jet, on retiendra essentiellement le titre d’ouverture Shout Bamalama (Otis Redding), la version de It Hurts Me Too d’Elmore James, la reprise de Little Richard Keep A Knockin’, Red Hot Chicken, Airport et Grits Ain’t Groceries .




 WET WILLIE



WET WILLIE - 1971





jeudi 19 octobre 2017

PREMIATA FORNERIA MARCONI











THE WORLD BECAME THE WORLD
1974
ITALY


MUSICIENS :

- Franco Mussida - guitars, lead vocals
- Flavio Premoli - keyboards, lead vocals
- Mauro Pagani - violin, flute, vocals
- Jan Patrick Djivas - bass, vocals
- Franz Di Cioccio - drums, percussion, vocals


TITRES :

1. The mountain (L'Isola di Niente)
2. Just look away (Dolcissima Maria)
3. The world became the world (Impressioni di Settembre)
4. Four holes in the ground (La Luna Nuova)
5. Is my face on straight
6. Have your cake and beat it (Via Lumiere) 




 pfm



The World Became the World, sorti en 1974, est le sixième album du groupe de rock progressif italien Premiata Forneria Marconi.
Il s'agit d'une adaptation en langue anglaise de l'album L'isola di niente. Les textes en anglais sont signés par Peter Sinfield, ancien parolier du groupe britannique King Crimson



 PFM














MAAJUN













VIVRE LA MORT DU VIEUX MONDE
1971
FRANCE


MUSICIENS :

Jean Louis Lefebvre - Bass Guitar, Violin, Guitar, Voice
Jean Pierre Arnoux - Drums, Saxophone, Goblet Drum, Vibraphone
Roger Scaglia - Electric Guitar, Bells, Shenai, Voice
Cyrill Lefebvre - Guitar, Resonator Guitar [Dobro], Banjo, Organ
Alain Roux - Saxophone, Flute, Harmonica, Zither, Voice


TITRES :

1. Avertissement 
2. Houba 
3. Passage Clouté
4. L'Orgasme
5. Le Crépuscule Des Alchimistes 
6. La Longue Marche
    Chœur Du Peuple Las 
    Comptine I 
    La Longue Marche 
    Comptine II 
    La Chanson Du Boulot 
    Vivre La Mort Du Vieux Monde 
    Coda





 maajun



Le premier album de Maajun, Vivre la mort du vieux monde, est paru en 1971. Le nom du groupe évoque, selon Jean-François Bizot de la revue Actuel, un gâteau marocain aux ingrédients magiques (devinez lesquels !). Leur musique, comme celle de Komintern, semble ouverte aux influences de la pop anglaise (façon Pete Brown, Edgar Broughton…) mais tout en y adjoignant des influences folk ou des musiques traditionnelles françaises (avec parcimonie et discrétion). La démarche est originale et les textes des chansons mêlent le second degré, l’humour, la distanciation surréaliste et la critique sociale. Il y est question de la sexualité, du travail, de l’autorité, de l’usine, des prisons. Bref de toutes les institutions qui, en cette époque pas très lointaine, étaient l’objet de la critique, Celle des philosophes et des sociologues, mais aussi et surtout de tout un pan de la société, la jeunesse estudiantine comme celle laborieuse, qui pouvait se sentir concernée par cette volonté de se soustraire aux autorités policières, militaires, religieuses et morales. 




 MAAJUN


/










NEU!











NEU! 2
1973
GERMANY


MUSICIENS :

- Michael Rother - guitar, bass, claviers, cithar, percussions,
- Klaus Dinger - banjo, guitar, drums, percussions, farfisa, vocal


TITRES :

1. Fur Immer (forever)
2. Spitzenqualität
3. Gedenkminute (für A+k)
4. Lila Engel (lilac Angel)
5. Neuschnee 78
6. Super 16
7. Neuschnee
8. Cassetto
9. Super 78
10. Hallo Excentrico!
11. Super






 NEU!




Enregistrés entre 1971 et 1975, les trois premiers albums de NEU!, groupe fondé sur les cendres de KRAFTWERK par KLAUS DINGER et MICHAEL ROTHER, sont de véritables références pour tous les amateurs de krautrock et d'électro. Telle une empreinte dans l'histoire de la musique, l'oeuvre de NEU! est source d'inspiration pour de nombreux artistes allant aussi bien de DAVID BOWIE, JOY DIVISION, RADIOHEAD à PORCUPINE TREE ou SIMPLE MINDS.
Neu ! 2 est un album en deux parties : débutant sur «Für Immer», un morceau à la trame hypnotique rappelant «Hallogallo», la première partie nous amène jusqu’à «Lila Engel», au côté très primitif, qui scande des onomatopées sur une musique toujours aussi minimaliste et répétitive. La seconde partie, plus décevante, est constituée de différentes versions de deux morceaux par variation de vitesse de lecture, en 16 et 78 Tours («Neuschnee 78», «Super 16», «Super 78»).




 NEU!



NEU! - 1972









HARMONIA











DELUXE
1975
GERMANY


MUSICIENS :

- Michael Rother - guitars, claviers, vocal
- Hans-joachim Roedelius - claviers, vocal
- Dieter Moebius - synthétiser, Nagoya harp, vocal
- Mani Neumeier - drums


TITRES :

1. Deluxe (immer Wieder)
2. Walky-talky
3. Monza (rauf Und Runter)
4. Notre Dame
5. Gollum
6. Kekse




 HARMONIA



Le second album d'Harmonia, le supergroupe «Cluster+Neu!» de krautrock de l'école de Düsseldorf, se nomme donc Deluxe. On reconnaît bien là la dérision du genre, et de Cluster en particulier. D'une certaine manière, ce n'est pas mensonger car il s'agit de l'album de Cluster, de Neu! ou d'Harmonia le plus emphatique paru jusque là. On peut même carrément parler d'un petit virage stylistique.




 harmonia








HARMONIA












MUZIK VON HARMONIA
1974
GERMANY


MUSICIENS :

- Dieter Möbius - synthétiser, guitar, électronic percussion 
- Hans-joachim Rödelius - organ, clavier, guitar, électronic percussion
- Michael Rother - guitar, piano, organ, électronic percussion 


TITRES :

1. Watussi
2. Sehr Kosmisch
3. Sonnenschein
4. Dino
5. Ohrwurm
6. Ahoi!
7. Veterano
8. Hausmusik








 HARMONIA



Paru en 1974 sous une pochette tape-à-l'œil, Musik von Harmonia apporte sa propre contribution à l'édifice musical allemand sous la forme de 8 pistes auto-produites. Comme pour nombre d'autres groupes de l'époque, la classification en un genre semble lourdingue, et dans le cas d'Harmonia carrément claustrophobique, tant le groupe se joue des styles pour s'en créer un propre et immédiatement reconnaissable.




 HARMONIA










mercredi 18 octobre 2017

HAWKWIND











HAWKWIND
1970
U.K.


MUSICIENS :

- Dave Brock - guitars, harmonica, percussion, vocals
- Huw Lloyd-Langton - lead guitar
- Nik Turner - alto sax, percussion, vocals
- Michael "DikMik" Davies - electronics
- John A. Harrison - bass
- Terry Ollis - drums

With:
- Mick Slattery - guitar (bonus tracks, unconfirmed)


TITRES :

1. Hurry On Sundown
2. The Reason Is ?
3. Be Yourself
4. Paranoia (part 1)
5. Paranoia (part 2)
6. Seeing It As You Really Are
7. Mirror Of Illusion

Bonus:
8. Bring It On Home (by Dave Brock)
9. Hurry On Sundown (by Hawkwind Zoo)
10. Kiss Of The Velvet Whip (by Hawkwind Zoo)
11. Cymbaline (by Hawkwind Zoo)







 HAWKWIND



Album des débuts, album de recherche, album étrange. Hawkwind nous livre sur son premier album studio un son un peu brut de décoffrage, limite impro qui fait penser beaucoup aux groupes allemands de Krautrock sévissant alors outre-Rhin (nous sommes fin des 60, début des 70). Des lignes mélodiques, certes, beaucoup de recherche sonore sans être de l'ambient. Des titres longs et variés qui vous enveloppent, si vous passez le stade de l'interrogation sonore. Cette réédition offre une belle surprise, le morceau "Cymbaline" de Pink Floyd figurant dans la BO de "More"! Cette curieuse pochette orange cache une oeuvre à découvrir (T. Lason)



 hawkwind











ERIC BURDON & THE ANIMALS















WINDS OF CHANGE
1967
U.K.



MUSICIENS :

Eric Burdon - vocals 
Vic Briggs - guitar, piano, arrangements
John Weider - guitar, violin 
Danny McCulloch - bass
Barry Jenkins - drums


TITRES :

1. Winds of Change
2. Poem by the Sea
3. Paint It Black 
4. Black Plague
5. Yes I’m Experienced 
6. San Franciscan Nights 
7. Man-Woman
8. Hotel Hell
9. Good Times 
10. Anything
11. It’s All Meat 








 ERIC BURDON



Produit par l’immense Tom Wilson, Winds Of Change alterne temps forts rock’n’roll et plages méditatives. Si une grande partie de l’album est constituée de ballades ornées de flûte, violon et sitar comme il était d’usage à l’époque (les magnifiques « Winds Of Change », « San Franciscan Night », « Anything » ou « Good Times »), les New Animals démontrent à plusieurs reprises leur capacité à rivaliser avec les meilleurs de leurs contemporains en termes de rock’n’roll pur. La rythmique du groupe est diabolique sur des morceaux tels que « It’s All Meat », « Yes I Am Experienced » et cette reprise tout en violons distordus de « Paint It Black ». Mis en orbite par son groupe, Burdon donne la pleine mesure de son talent. L’entendre s’égosiller avec la même ferveur habitée que sur ses premiers enregistrements RnB est réjouissant. Sa voix au timbre chaleureux est un outil qu’il maîtrise à merveille. On est suspendu à ses lèvres lorsqu’il narre une histoire médiévale de peste noire sur « The Black Plague ».



 ERIC BURDON













DONOVAN











SUNSHINE SUPERMAN
1966
U.K.


MUSICIENS :

Donovan - vocals, acoustic guitar
Bobby Ray - bass
“Fast” Eddy Hoh - drums
Shawn Phillips - sitar 

On “Sunshine Superman”: 
Donovan - vocals, acoustic guitar
Jimmy Page & Eric Ford - electric guitar
John Cameron - keyboards, arrangement
Spike Healey - bass
Bobby Orr - drums
Tony Carr - percussion


TITRES :

1. Sunshine Superman
2. Legend of a Girl Child Linda
3. Three King Fishers
4. Ferris Wheel
5. Bert's Blues
6. Season of the Witch
7. The Trip
8. Guinevere
9. The Fat Angel
10.Celeste


 Version U.K.  sorti en 1967 



 DONOVAN




Sorti en septembre 1966, Sunshine Superman, est un disque charnière dans la carrière de Donovan. Situé entre le très folk Fairytale (novembre 1965) et le psychédélique Mellow Yellow (mars 1967), Sunshine Superman fit de Donovan l’un des précurseurs du folk-rock.
Dès les premières mesures du titre Sunshine Superman, on plonge dans le nouveau monde musical de Donovan. Exit le Donovan des premiers albums, la guitare folk et l’harmonica à la Bob Dylan font place à des arrangements baroques et psychédéliques qui offrent aux chansons d’étranges couleurs. Cette mutation est en grande partie due aux nouveaux collaborateurs de Donovan, le producteur Mickey Most et le génial arrangeur James Cameron.




 DONOVAN









mardi 17 octobre 2017

THE PRETTY THINGS















EMOTIONS
1967
U.K.


MUSICIENS :

Phil May – Vocals
Dick Taylor – Guitar
Skip Alan – Drums
Jon Povey – Vocals, Keyboards
Wally Waller – Bass, guitars, Vocals
Brian Pendleton – Rhythm Guitar
John Stax – Bass



TITRES :

1. Death Of A Socialite
2. Children
3. The Sun
4. There Will Never Be Another Day
5. House Of Ten
6. Out In The Night
7. One Long Glance
8. Growing In My Mind
9. Photographer
10. Bright Lights Of The City
11. Tripping
12. My Time
      A House In The Country (Bonus)
      Progress (Bonus)
      Photographer (Alternate Mix) 
      There Will Never Be Another Day  
      My Time 
      The Sun (Bonus)
      Progress (Alternate Mix)
      Children (Alternate Mix)




 PRETTY THINGS


Les Pretty Things peinent toujours à percer et à placer des singles dans les charts anglais: 
Manigancé dans le dos des Pretty Things: les sessions terminées, les bandes sont bidouillées par Rowland et l’arrangeur Reg Tilsley. Résultat: cavalcades de cuivres et cascades de cordes viennent s’ajouter sur la plupart des morceaux. Le groupe, bien évidemment, rejette le résultat en bloc n’y retrouvant plus l’âme de ses compositions. Mais hormis quelques exagérations, il faut bien avouer que le résultat embelli de bien belle manière des morceaux dont la base était déjà ciselée avec précision. Le côté baroque de Emotions est tout à fait charmant et facilite son écoute



 the pretty things



THE PRETTY THINGS COLLECTION - 1965 - 1975








Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...