dimanche 29 avril 2018

ALICE COOPER













PRETTIES FOR YOU
1969
U.S.

MUSICIENS :

- Alice Cooper - vocals, harmonica
- Michael Bruce - guitar, vocals, keyboards
- Glen Buxton - guitar
- Dennis Dunaway - bass
- Neal Smith - drums


TITRES :

1. Titanic Overture
2. 10 Minutes Before The Worm
3. Sing Low, Sweet Cheerio
4. Today Mueller
5. Living
6. Fields Of Regret
7. No Longer Umpire
8. Levity Ball
9. B.b. On Mars
10. Reflected
11. Apple Bush
12. Earwigs To Eternity
13. Changing Arranging


 alice cooper


Ce premier album, produit par le groupe lui-même et supervisé par Frank Zappa, est une curiosité. Le fan d’Alice Cooper n’y retrouvera quasiment rien du rock lourd et efficace qui a fait le succès de la formation au début des années 1970. Ici, tout est décousu, à la limite de l’expérimental (l’influence de Zappa ?), entre longues improvisations de guitares acides, basses galopante, batterie à la Keith Moon, giclées d’harmonica, pianos bastringues et chœurs psychédéliques. Pour ne rien arranger, la prise de son est assez pitoyable. On croirait parfois entendre Queen ou les Sparks (« Today Mueller ») voire les Who (« Living ») enregistrés sur un dictaphone. 
Bref, un joyeux délire un peu bordélique, totalement inattendu de la part de ce groupe qui allait bientôt fortement discipliner l’écriture, le jeu et le son de ses chansons, ce que montre bien le titre « Reflected », ici simple brouillon éclaté qui, revu et corrigé trois ans plus tard, deviendra le fameux tube « Elected ».  (Music Story)


 alice cooper







BLACK SABBATH











SABOTAGE
1975
U.K.

MUSICIENS :

Ozzy Osbourne – Vocals
Tony Iommi – Guitar
Geezer Butler – Bass
Bill Ward – Drums


TITRES :

1. Hole In The Sky
2. Don't Start (too Late)
3. Symptom Of The Universe
4. Megalomania
5. The Thrill Of It All
6. Supertzar
7. Am I Going Insane (radio)
8. The Writ

 black sabbath//////////

6éme opus, 6éme chef d'oeuvre.Ce "sabotage"des pères du métal est une véritable explosion de riffs déments et d'ambiance très glauque,pour un résultat totalement génial.On peu dors et déjà dire,que le sab' pose les bases du thrash metal,avec ces deux bombes que sonts"hole in the sky"(repris par machine head)et"symptom of the universe"(repris par sepultura),et leurs riffs hyper violent pour l'époque.Mais l'album ne contient pas que du brutal.On est surpris par la qualité très ambiancé des titres,qui passent d'un morceau dévastateur,à quelque chose de très sombre comme le presque angoissant et prenant"supertzar",qui à n'en pas douté aura influencé la vague gothique qui arrivera presque 15ans plus tard,avec des groupes comme paradise lost.Nous sommes également confronté à des titres plus rock dans l'esprit,comme l'époustouflant"am i going insane(radio)"dont le titre en dit long sur la folie qui règne au sein du groupe en 1975.Le morceau qui clot l'album"the writ"est également une réussite qui se clôt sur un petit délire,qui démontre que malgré la noirceur et la brutalité du disque(musical et psychologique),les 4compéres sont avant tous un vrai groupe de rock qui aime prendre du bon temps...trop peut-être? (Megaotal)


 black sabbath
/









samedi 28 avril 2018

SWEET













DESOLATION BOULEVARD
1975
U.K.

MUSICIENS :

- Brian Connolly - vocals
- Steve Priest -bass, vocals
- Andy Scott - guitar, synthé, vocals
- Mitch Tucker - drums, timpani, tubulars bells, gong, vocals


TITRES :

1 - The Six Teens
2 - Solid Gold Brass
3 - Turn It Down
4 - Medusa
5 - Lady Starlight
6 - The Man with the Golden Arm
7 - Fox on the Run
8 - Breakdown
9 - My Generation


Bonus:
10 - Teenage Rampage

11 - Own Up, Take a Look at Yourself (B-side of "Teenage Rampage")

12 - Burn on the Flame (B-side of "The Six Teens")

13 - Someone Else Will (B-side of "Turn It Down")
14 - Medussa (home demo - previously unreleased)
14 - Burn on the Flame (home demo - previously unreleased)
15 - I Wanna Be Committed
16 - Fox on the Run (7" version)
17 - Miss Demeanor (B-side of "Fox On The Run")

 sweet

Alors que Sweet est sur le point de se séparer de Chinn/Chapman, voilà que le groupe sort en 1975, Desolation Boulevard. Cet album marque donc un premier tournant pour le groupe qui à partir de là composera toutes ses chansons.
Desolation Boulevard n'est pas le meilleur album de Sweet. Souvent apprécié par les fans, il reste toutefois, un album sympathique mais bien loin derrière Sweet Fanny Adams ainsi que les trois albums qui suivront. C'est cependant un album essentiel car il marque un tournant et un nouveau départ pour le groupe désormais libéré des contraintes imposées par Chinn/Chapman.


 sweet







HAPPY THE MAN













3rd "BETTER LATE"
1979
U.S.

MUSICIENS :

- Kit Watkins - keyboards and flute 
- Frank Wyatt - keyboards, sax, flute 
- Stanley Whitaker - guitar, vocals 
- Rick Kennell - bass 
- Coco Roussel - drums, percussion


TITRES :

1. Eye of the Storm
2. The Falcon
3. At the Edge of This Thought
4. While Chrome Yellow Shine
5. Who's In Charge Here?
6. Shadow Shaping
7. Run Into the Ground
8. Footwork
9. Labyrinth 
10. Such A Warm Breeze




 happy the man


Enregistré en 1979, cet album voit la participation de Coco Roussel, proche collaborateur de Kit Watkins dans sa carrière solo à partir de 1980, et marque le pont entre l'expérience Happy the Man et Watkins  avec le méditatif et électronique Labyrinth (dont title-track est également présent ici dans une lecture moins sophistiquée, avec While Chrome Yellow Shine). La délicatesse instrumentale d'Eye of the Storm sera repris par Watkins pendant son (court) passage avec Camel et enregistré par ce groupe sur l'album I Can See Your House From Here (1979)


 HAPPY THE MAN








vendredi 27 avril 2018

SAVOY BROWN










SKIN'N'BONE
1976
U.K.

MUSICIENS :

Kim Simmonds - guitars, vocals
Paul Raymond - keyboards, vocals, guitars
Ian Ellis - bass, guitar
Tom Farnell - drums


TITRES :

1. Get On Up And Do It
2. Part Time Lady
3. This Day Is Gonna Be Our Last
4. She's The One
5. Skin 'N' Bone
6. Walkin' And Talkin' 
savoy brown
Sur les quatre premiers morceaux de "Skin N Bone", paru en 1976, seulement "This Day Is Gonna Be Our Last" est véritablement de bonne qualité, un Blues lent avec de beaux chants et un superbe jeu de guitare. 
Heureusement, les choses finissent mieux vers la fin avec deux morceaux de construction éprouvée de la technique de Simmonds: le studio et le live jam boogie. 
Le morceau titre est un Rock mid-tempo de passionnés de sept minutes et demie, avec Simmonds et un maître des claviers. Paul Raymond se transforme en effet en une magnifique virtuose, tandis que la section rythmique composée de Ian Ellis à la basse et de Tommy Farnell à la batterie joue de façon magistrale. 
Enfin, Savoy Brown est et a toujours été un très formidable groupe de scène, et "Walkin ' And Talkin'" est un charmant Blues de plus de treize minutes joué devant un auditoire complètement conquis. 
Kim et Paul se partagent les voix sur ce morceau, la preuve que le groupe continue à faire une excellente musique en live. 
Le résultat est un album louable, alors que Kim poursuit sa recherche de l'insaisissable muse, qui ne reviendra en force qu'avec le néo-classique de 1981 "Rock 'N Roll Warriors"

SAVOY BROWN





jeudi 26 avril 2018

TANGERINE DREAM












ALPHA CENTAURI
1971
GERMANY

MUSICIENS :

- Edgar Froese - guitar, bass, organ, voice, Fx, Mellotron (5,6)
- Christoph Franke - drums (4-6), percussion,  flute, piano harp, 
- Steve Schroyder - Hammond & Farfasia organs, voice, percussion 

With:
- Udo Dennenberg - flute (1-3), voice
- Roland Paulick - VCS 3 synth (1-3)
- Peter Baumann / organ (4-6)


TITRES :

1. Sunrise In The Third System
2. Fly And Collision Of Comas Sola
3. Alpha Centauri 


 tangerine dream

En 1971, Tangerine Dream existait déjà depuis quelques années, pendant lesquelles leur style a été très expérimental. Si leur premier album est de fait Electronic Meditation, paru un an plus tôt, on peut considérer Alpha Centauri comme leur vrai départ. Un démarrage hélas fort difficile, hésitant et souvent ennuyeux, mais tout de même intéressant d'un point de vue musicologique.



 TANGERINE DREAM


ELECTRONIC MEDITATION - 1970









mercredi 25 avril 2018

EARTH AND FIRE












SONG OF THE MARCHING CHILDREN
1971
NETHERLANDS


MUSICIENS :

- Jerney Kaagman - lead vocals
- Chris Koerts - lead & acoustic guitars, electronics, backing vocals
- Gerard Koerts - Hammond, piano, Mellotron, vibraphone, virginal, synth, flute, backing vocals
- Hans Ziech - bass
- Ton van der Kleij - drums, percussion, backing vocals


TITRES :

1. Carnival of the Animals
2. Ebbtide
3. Storm and Thunder
4. In the Mountains
5. Song of the Marching Children :
- a) Theme of the Marching Children
- b) Opening the Seal
- c) Childhood
- d) Affliction
- e) Damnation
- f) Purification
- g) The March 

Bonus: 
6. Invitation
7. Song Of The Marching Children (Single Version)
8. Storm And Thunder (Single Version)
9. Lost Forever
10. Memories
11. From The End 'til The Beginning 



 earth and fire


Earth & Fire débute sa carrière en groupe amateur, pratiquant un rock efficace et brut. Le groupe passe au professionnalisme, le batteur étant remplacé, désireux de ne pas se lancer dans l'entreprise. L'un des jumeaux créateurs du groupe apporte le mellotron dans les oeuvres du groupe et la musique se transforme en groupe progressif / avant-garde.
Le succès de cet album leur fera manquer de peu la signature avec un grand distributeur. Des morceaux très longs à la manière, je pense, de Pink Floyd, des plages de moments uniquement instrumentaux rendent très agréable l'écoute de ce disque. (CED)


 EARTH AND FIRE








EARTH AND FIRE











EARTH AND FIRE
1970
NETHERLANDS

MUSICIENS :

- Jerney Kaagman - lead vocals
- Chris Koerts - guitar, vocals
- Gerard Koerts - piano, organ
- Hans Ziech - bass
- Ton van der Kleij - drums,percussion

With:
- Cees Kalis - drums (3,7,10,11)


TITRES :

1. Wild And Exciting 
2. Twilight Dreamer 
3. Ruby Is The One
4. You Know The Way
5. Vivid Shady Lady
6. 21st Century Show 
7. Seasons
8. Love Quiver 
9. What's Your Name

Bonus:
10. Hazy Paradise (Single B-side 1969 )
11. Mechanical Lover (Single B-side 1970) 



 earth and fire


Si ce n'est ​Curved Air​, les groupes de rock progressif dominés par une chanteuse étaient plutôt rares dans les années 70. Un phénomène légèrement plus fréquent au sein des groupes de rock psychédélique. Car pour l'heure, nos Hollandais sont plus influencés par ​Jefferson Airplane ​que par ​The Moody Blues​ ou ​King Crimson​.  La guitare y déploie toute son énergie à l'image des riffs hard de 'Ruby Is The One' ou de 'Vivid Shady Land' et d'un solo ahurissant sur 'Wild And Exciting'. Le chant de Jerney Kaagman possède les intonations d'une protest singer. Sa voix puissante et grave se marie parfaitement aux compositions souvent dures des frères Koerts, apparaissant a contrario parfois agressive sur des titres plus calmes ('You Know The Way', 'Seasons' où elle accompagne Chris Koerts).
En prêtant l'oreille, on pourrait certes deviner que le groupe ait des envies de départ vers des contrées encore inconnues : '21th Century Show' où clavier, flûte et basse font une fugue, 'Twilight Dreamer' avec ses retours de thème à l'orgue, 'Vivid Shady Land' et ses timides percées instrumentales court-circuitées par son riff imparable de guitare ou encore 'Love Quiver', hommage aux groupes psychédéliques avec une longue jam dominée par les claviers. Quant à la lumineuse ballade 'What's Your Name' chantée par Chris Koerts, elle nous laisse deviner un paysage bucolique.


 EARTH AND FIRE








mercredi 18 avril 2018

JUTTA WEINHOLD











JUTTA WEINHOLD
1978
GERMANY

MUSICIENS :

- Jutta Weinhold — vocals
- Peter Hesslein — guitars, backing vocals
- Rainer Baumann — guitar solo (tracks 01,02)
- Jurgen Schreder — guitar (tracks 05,10)
- Dieter Horns, Anselm Kluge — bass
- Herbert Bornhold, Hans-J. Rietenbach — drums, percussion
- Peter Hecht — piano, keyboards, clavinet
- Claus-Robert Kruse — piano (track 10)
- Klaus Blodau, Bob Lanese, Lawrence Elam — trumpet
- George Chrisholm, Martin Drover — trumpet, flugelhorns
- Emil Wurster, Stan Salthsman, Alan Skidmore, Herb Geller — saxophon
- Manfred Grosmann, Egon Christmann, Detlef Surmann, Malcolm Griffiths, - Roger Brenner — trombone
- Heinz Donocik, Gavyn Wright — string leader
- Gabi Borowski, Brigitte Blunck, Angelika Henschen, Gerhard Duncklau, Gregor Wilczek, Mike Starrs — backing vocals


TITRES :

01. Be Bob Rock'N'Rollin'
02. I Don't Mean Stayin' Here For Long
03. Keep On Runnin'
04. The Night Time Is The Right Time
05. A Better Aim
06. Bloody Sunday
07. In The Mood
08. I'm Tired
09. The Emptiest Place
10. Mister Moon


 JUTTA WEINHOLD


Après que Jutta Weinhold ait déjà chanté dans des groupes amateurs à la fin des années 1960, elle a été engagée en 1969 pour le rôle de "Sheila" dans la pièce musicale Hair et en 1972 pour les comédies musicales Godspell et Jesus Christ Superstar. Elle a fait une apparition en 1974  avec Amon Düül II et dans l'émission télévisée "Disco" avec la chanson Cadillac ("...fahr doch weg"). A partir de 1975, Jutta Weinhold joue des sessions de blues avec le groupe Kaftan-Blues-Band.. 
Dans l'atmosphère de la scène rock de Hambourg elle a publié sous son nom en 1976 le LP "Coming", qui est suivi en 1978 l'album "Jutta Weinhold". De 1976 à 1978 elle a été musicienne invitée avec Udo Lindenberg, à partir de cette collaboration en 1979 avec  Live-Album Livehaftig  premier album live d'Udo Lindenberg, dans lequel elle a chanté toutes les parties vocales féminines.


 jutta weinhold