samedi 30 septembre 2017

JOHN COMPTON










TO LUNA
1971
U.S.


MUSICIENS :

– David Mowry, Roland Dufault - Acoustic Guitar 
– John Compton - Vocal, Autoharp, Guitar 
– Harvey Brooks - Bass 
– Stu - Contrabass 
– Bill Mundi - Drums 
– Roland Dufault - Harmonica 
– Bill Eliot - Keyboard


TITRES :

01. Colano Sound 
02. Short Lands  
03. Lookout  
04. Verandas 
05. Maker  
06. Polinate The Blues
07. Yorkshire Pines
08. Hot Cross Buns 
09. Ona Find Me Home 
10. Leave My Casos In Laos


 JOHN COMPTON


Sorti en 1971, c'est le premier album solo du compositeur américain John Parker Compton, après la dissolution de l'incroyable groupe Appaloosa et d'un album en duo avec le violoniste Robin Batteau. 
C'est un album plus simple et plus américain que l'album Appaloosa  Cependant, il s'agit d'un album  d'un excellent chanteur-compositeur-interprète et qui vaut la peine d'être écouté. Ne vous attendez pas à quelque chose du même niveau que son incroyable performance en "Live" de 1969 avec Batteau, sorti sous le titre "Live at Turk's Head Coffeehouse". 


 JOHN COMPTON






mercredi 27 septembre 2017

GROUNDHOGS












BLACK DIAMOND
1976
U.K.


MUSICIENS :

Tony McPhee - guitar, vocals
Rick Adams - guitar
Dave Wellbelove - guitar
Martin Kent - bass
Mick Cook - drums


TITRES :

1 Body Talk 
2 Fantasy Partner 
3 Live Right
4 Country Blues
5 Your Love Keeps Me Alive
6 Friendzy
7 Pastoral Future 
8 Black Diamond





 groundhogs



L'album "Black Diamond" est un peu plus à vocation commerciale et une fois de plus très différent de tout ce qui avait été fait avant lui. 
Globalement, c'est un pas vers le bas depuis la période classique vraiment McPhee.
Avec les accords initiaux de "Body Talk" sur "Black Diamond", cette collection  avec des airs Pop / Rock de Tony McPhee est une affaire décidément bien différente des Groundhogs du début des années 70. On est bien loin du "Blues Obituary" de 1969




 groundhogs


SCRATCHING THE SURFACE - 1968
BLUES OBITUARY - 1969
THANK CHRIST FOR THE BOMB - 1970
SPLIT - 1971
WHO WILL SAVE THE WORLD? - 1972
SOLID - 1974
HOGWASH - 1972
CROSSCUT SAW - 1976







GRATEFUL DEAD








THE GRATEFUL DEAD
1967
U.S.

MUSICIENS :

Jerry Garcia – lead guitar, vocals, arrangement
Bill Kreutzmann – drums, percussion
Phil Lesh – bass guitar, vocals
Ron "Pigpen" McKernan – Vox Continental organ, harmonica, vocals
Bob Weir – rhythm guitar, vocals


TITRES :

1. The Golden Road (to Unlimited Devotion)
2. Beat It Down The Line
3. Good Morning Little School Girl
4. Cold Rain And Snow
5. Sitting On Top Of The World
6. Cream Puff War
7. Morning Dew
8. New, New Minglewood Blues
9. Viola Lee Blues




Ce premier LP sobrement intitulé The Grateful Dead est un tour d’horizon de tout ce qui se fait de bruyant et de bizarre à l’époque. C’est tour à tour pop, rock, blues, country, surf-rock (écoutez les guitares sur « Cold Rain and Show » et « Sitting on Top of the World »), psychédélique, et aussi un peu wagnérien, voire girly.
Le talent mélodique est indéniable : les compositions signées par notre quintette palo-altien bénéficient toutes d’une mélodie entraînante. Le DEAD se contente encore de quelques ébauches bien rythmées : le cap des trois minutes est encore source de complexes. Comme beaucoup de formations rock débutantes, le GRATEFUL DEAD s’affirme d’abord dans des reprises (l’album en compte cinq). Les vieux bluesmen sont à l’honneur, ce qui donne une curieuse teinte années 50 à l’ensemble.



 GRATEFUL DEAD





mardi 26 septembre 2017

STRAWBS












DEEP CUTS
1976
U.K.

MUSICIENS :

- Dave Cousins - vocals, acoustic guitars
- Dave Lambert - vocals, electric & acoustic guitars
- Chas Cronk - bass, acoustic guitars, vocals
- Rod Coombes - drums, percussions, vocals

With:
- Robert Kirby - Mellotron, electric piano, French horn, vocals
- John Mealing - organ, electric piano, piano, harpsichord, synthesizer
- Rupert Holmes - piano, harpsichord, clavinet, clarinet


TITRES :

1. I Only Want My Love To Grow In You 
2. Turn Me Round 
3. Hard Hard Winter 
4. My Friend Peter 
5. The Soldier's Tale 
6. Simple Visions 
7. Charmer
8. Wasting My Time (Thinking Of You) 
9. Beside The Rio Grande
10. So Close And Yet So Far Away 

Bonus:
11. You Won't See The Light


 strawbs


En 1976, l'album "Deep Cuts" fait apparaître plus de mellotron que sur n'importe quel autre album de Strawbs avant ou après, plutôt dans un rôle de soutien. 
Le groupe a recruté deux claviéristes pour cela. Robert Kirby qui joue toutes les parties de mellotron, et John Mealing qui couvre la plupart des autres claviers. 
En particulier Kirby fait apparaitre un orchestre sur "Hard Hard Winter", une partie de flûte sur "My Friend Peter", d'accords dissonants et des chœurs à la fin de "Soldier's Tale"


 STRAWBS







GRAND FUNK RAILROAD











PHOENIX
1972
U.S.

MUSICIENS :

Mark Farner – guitar, harmonica, keyboards, vocals
Craig Frost – organ, clavinet, harpsichord, piano, background vocals
Doug Kershaw – violin, electric fiddle
Mel Schacher – bass, vocals
Don Brewer – drums, congas, percussion, vocals


TITRES :

01. Flight Of The Phoenix
02. Trying To Get Away
03. Someone
04. She Got To Move Me
05. Rain Keeps Fallin' 
06. I Just Gotta Know 
07. So You Won't Have To Die 
08. Freedom Is For Children
09. Gotta Find Me A Better Day
10. Rock 'N' Roll Soul

Bonus:
11. Flight Of The Phoenix





 Grand Funk Railroad


En 1972, avec le bien nommé « Phoenix », Grand Funk Railroad, rebaptisé Grand Funk à cause d'une procédure judiciaire à l'encontre de leur ancien manager Terry Knight, délaisse leur Hard-rock cru, brut, mal dégrossi et tapageur, souvent assimilé au 1ers groupe US Heavy-Metal, pour un Heavy-rock plus travaillé avec l'adjonction d'un 4ème membre aux claviers. Leur nouvelle orientation, dont certains prémices étaient déjà présents sur le précédent, « E Pluribus Funk (1971)», anticipe un Rock US fier et décomplexé, piochant autant dans le Rythm'n'Blues et la Soul des 60's que le Rock des dinosaures des 70's ; en l'occurrence, comme l'opus ne date que de 1972, on peut se demander si Grand funk n'a pas, en quelque sorte, participé à l'élaboration de ce que l'on appellera plus tard le Rock AOR, ainsi que du Hard et/ou Rock FM de par une recherche de mélodies, et une application dans l'interprétation.


 grand funk

dimanche 24 septembre 2017

JOE WALSH











BUT SERIOUSLY, FOLKS
1978
U.S.

MUSICIENS :

Joe Walsh – Lead Vocals, Guitars, Keyboards
Don Felder – Guitars, Vocals
Jay Ferguson – Keyboards, Vocals
Willie Weeks – Bass
Joe Vitale – Drums, Percussion, Keyboards, Flute, Vocals


TITRES :

01 - Over And Over
02 - Second Hand Store
03 - Indian Summer
04 - At The Station
05 - Tomorrow
06 - Inner Tube
07 - Theme From Boat Weirdos
08 - Life's Been Good



 joe walsh


L'ancien guitariste de James Gang prend donc régulièrement ses distances vis-à-vis des Eagles, pour enregistrer des albums comme ce fascinant
"But seriously, folks..." qui lui permettent de déverses le trop plein de créativité et d'énergie d'un caractère porté à l'action. Admirablement produit par Bill Szymczyk, le sorcier des Eagles, entouré par un groupe brillant où, l'on retrouve des musiciens aussi intéressants que Joe Vitale, son vieux complice, Jay Ferguson, l'ancien Spirit, Willi Weeks, épaulé par tous ses amis les Eagles (présents sur l'un ou l'autre morceau), Walsh a réalisé une nouvelle splendeur qui se place dans cette optique californienne où les Eagles ont si bien réussi ; sur un fond de traditionnels lointains, l'on fait la dentelle électrique, avec une sorte de relaxation magnifique qui donne un grand délié et un appréciable naturel à une production qui bénéficie pourtant de toute la sophistication, de toute la richesse bourgeoise d'un certain rock américain parvenu à une sorte de plénitude (MAGAZINE BEST JUILLET 1978)



 JOE WALSH



BARNSTORM - 1972
THE SMOKER YOU DRINK, THE PLAYER YOU GET - 1973




LESLIE WEST










THE GREAT FATSBY
1975
U.S.

MUSICIENS :

Leslie West - guitar, bass, vocals
Mick Jagger - guitar
Joel Tepp - guitar, woodwinds
Howie Wyeth - piano, mellotron
Gary Wright - piano
Marty Simon - piano
Corky Laing - drums, percussion
Nick Ferrantella - drums, percussion
Don Kretmar - bass
Ken Hinkle - bass
"Buffalo" Bill Gelber - bass
Frank Vicari - horns, woodwinds
Sredni Vollmer - harmonica
Dana Valery - female vocals, backing vocals
Jay Traynor - backing vocals


TITRES :

01. Don't Burn Me 
02. House Of The Rising Sun 
03. High Roller 
04. I'm Gonna Love You Thru The Night 
05. E.S.P. 
06. Honky Tonk Women 
07. If I Still Had You 
08. Doctor Love 
09. If I Were A Carpenter 
10. Little Bit Of Love


leslie west


'The Great Fatsby'', le deuxième album solo de Leslie West paru sur le label Phantom, le charismatique chanteur de Mountain avec, comme invité de marque, Mick Jagger (à la guitare).
Il contient un bon lot de reprises vitaminées : " House of the Rising Sun ", " Honky Tonk Women ", " If I Were a Carpenter ", le “Little Bit of Love” de Free… Et une chanson que Leslie West cosigne avec le duo Mick Jagger/Keith Richards : " High Roller ". Méconnu mais excellent ! (RTBF)


 LESLIE WEST










jeudi 21 septembre 2017

GROUNDHOGS













CROSSCUT SAW
1976
U.K.

MUSICIENS :

Tony McPhee - guitar, vocals
Pete Cruikshank - guitar
Dave Wellbelove - guitar
Martin Kent - bass
Mick Cook - drums


TITRES :

1 Crosscut Saw 
2 Promiscuity
3 Boogie Withus 
4 Fulfilment 
5 Live a Little Lady
6 Three Way Split
7 Mean Mistreater
8 Eleventh Hour 



 GROUNDHOGS



Après l'échec de son album solo en 1973 et celui de Solid, attribué aux Groundhogs, en 1974, Tony McPhee, en proie à des problèmes personnels, dissout le trio l'espace de quelques mois. Revigoré, il reforme une nouvelle mouture de Groundhogs. La formation qui va travailler sur les deux derniers LP de l'ère 70, Crosscut Saw et Black Diamond (publiés en 1976), s'élargit à quatre unités. La rythmique remplacée (Martin Kent prend la basse à la place de Cruickshank et Mike Cook la batterie) et avec McPhee, en guise de seul membre d'origine (guitare, synthés, chant), le nouveau line-up est complété par un second guitariste, Dave Wellbelove. Ce quatuor n'arrivera jamais à la cheville du trio McPhee/Cruickshank/Pustelnik, comme peut en attester, dans un premier temps, Crosscut Saw, un LP pas franchement mauvais, mais disposant de pistes un peu faiblardes et ne permettant pas aux nouveaux arrivants de s'exprimer complètement. Il en résulte l'impression que Groundhogs joue en retenue, au frein à main, manque même d'inspiration. (Jean Claude)



 GROUNDHOGS



SCRATCHING THE SURFACE - 1968
BLUES OBITUARY - 1969
THANK CHRIST FOR THE BOMB - 1970
SPLIT - 1971
WHO WILL SAVE THE WORLD? - 1972
SOLID - 1974
HOGWASH - 1972




AMOS KEY*











FIRST KEY
1973
GERMANY

MUSICIENS :

- Thomas Molin - keyboards, vocals 
- Andreas Gross - guitar, bass, vocals
- Lutz Ludwig - drums


TITRES :

1. Shoebread 
2. Ensterknickstimmstamm 
3. Knecht Ruprecht 
4. Sometimes... 
5. Got The Feelin 
6. Escape 
7. Important Matter 
8. Dragon's Walk 
9. First Key



 amos key


Amos Key est un groupe Allemand de prog-rock symphonique influencée par la musique classique. Leur démarche et le rôle principal des claviers est dans le même style que des groupes phares des années 70, comme ELP, Ekseption ou Deep Purple, tandis que Triumvirat et Tyburn Tall sont les groupes allemands les plus proches d'Amos Key à cette époque.
"First Key" fut leur seul album. Leur identité musicale est évidente dès les premières notes de l'album avec un Prog-rock voluptueux, orienté vers le clavier rappelant le style de Keith Emerson. 
Cependant, Amos Key n'était pas un clone de ELP (ou Nice), surtout en raison du caractère  plus "accrocheur" de leurs chansons. Vous pourrez apprécier les merveilleuses mélodies et solos de Thomas Molin, et les lignes de basse d'Andreas Gross.


 amos key













ACQUA FRAGILE*











ACQUA FRAGILE 
1973
ITALY


MUSICIENS :

- Gino Campanini - guitar, vocals 
- Piero Canavera - guitar, drums, vocals 
- Franz Dondi - bass 
- Bernardo Lanzetti - guitar, vocals 
- Maurizio Mori - keyboards, vocals


TITRES :

1. Morning Comes
2. Comic Strips 
3. Science Fiction Suite
4. Song From A Picture
5. Education Story
6. Going Out 
7. Three Hands Man







 ACQUA FRAGILE



Acqua Fragile est né à Parme en 1971 sous l'impulsion de Bernardo Lanzetti, alors de retour d'un long séjour aux États-Unis, notamment au Texas. Il sort son premier album, éponyme, deux ans plus tard. Comme souvent sur une première œuvre, le groupe a du mal à canaliser toutes ses influences et ses idées. Aux côtés de titres purement progressifs, on trouvera donc des morceaux plutôt pop ou d'autres plus folks.
une section rythmique sûre et précise, un guitariste efficace tout en faisant preuve parfois de lyrisme et un claviériste inspiré par Tony Banks, voire Kerry Minnear (Gentle Giant). Hormis le bassiste, tous les musiciens participent aux chœurs. Evidemment, l'attraction principale reste la voix exceptionnelle de Bernardo Lanzetti. Souvent comparée à celle de Peter Gabriel, ou au chanteur de Family, Roger Chapman; en résumé, Bernardo est un chanteur on ne peut plus progressif !




 ACQUA FRAGILE