dimanche 27 janvier 2019

PETER HAMMILL













NADIR'S BIG CHANCE
1975
U.K.

MUSICIENS :

Peter Hammill - vocals, guitar, piano (7), electric piano (3,9), clavinet , bass (11)

With:
Hugh Banton - organ (3,9), electric piano (2,6,11), bass, backing vocals (2,10)
David Jackson - saxophones, flute, backing vocals (2,10)
Guy Evans - drums, tambourine, backing vocals (2,10)


TITRES :

1. Nadir's Big Chance
2. The Institute of Mental Health, Burning
3. Open Your Eyes
4. Nobody's Business
5. Been Alone So Long
6. Pompeii
7. Shingle
8. Airport
9. People You Were Going To
10. Birthday Special
11. Two or Three Spectres










 peter hammill


Certains auront pensé que les premiers enregistrements de Peter Hammill en solo avaient un son trop proche de ceux du Van der Graaf Generator, Nadir's Big Chance vient démentir leur point de vue. Sortit la même année que le "Godbluff", cet album est un véritable mélange de rock quasi punk avant l'heure et de ballades sublimes.(Terrier)


 peter hammill





samedi 26 janvier 2019

LITTLE BOB STORY












OFF THE RAILS
1977
FRANCE


MUSICIENS :

Roberto Piazza aka Little Bob - vocals
Guy-George Grémy - guitars
Dominique Lelan aka Barbe Noire - bass
Nino Quertier - drums
Dominique Guillon - guitars


TITRES :

1. When The Night Comes
2. Baby
3. Little Big Boss
4. You Make Me Crazy
5. Dress In Black
6. Riot In Toulouse
7. Mr. Tap
8. Nothin' Else (Can Give It To Me)
9. 'Round The Corner




 little bob story


Voilà l'album Off the rails de 1977, leur 2e, avec des chefs d'oeuvre comme Riot in Toulouse, When the night comes
Le punk n'est pas loin à cette époque, dans Little big boss ou Mr Tap par exemple. A ne pas rater, un immense rocker!


LITTLE BOB STORY












HIGH TIME
1976
FRANCE

MUSICIENS :

- Roberto Piazza - vocals
- Guy Georges Gremy - guitars
- Dominique Lelan -  bass
- Dominique Quertier - drums


TITRES :

1. High Time
2. Delices Of My Youth
3. It's All Over Now, Baby Blue
4. You'll Be Mine
5. Ho Suzy
6. So Bad
7. Lucille
8. I Don't Want To Be A Loser
9. I'm Crying


 little bob story


Dès le premier titre, "High Time", on sait que cet album ne nous décevra pas. Du pur Rock 'n Roll, une vraie tuerie comme on les aime, et effectivement, c'est comme ça jusqu'à la fin.
 Little Bob rivalise haut la main avec les anglo saxons, MC5, Stooges, etc..


 LITTLE BOB STORY



THE MOTORS











1
1977
U.K.

MUSICIENS :

Nick Garvey - vocal,guitar
Bram Tchaikovsky - guitar,vocal
Andy McMaster - bass guitar,synthesizer
Ricky Slaughter (Ricky Wernham) - drums


TITRES :

1. Dancing the Night Away 
2. Freeze
3. Cold Love
4. Phoney Heaven
5. Bring In The Morning Light
6. Emergency
7. Whisky And Wine
8. Summertime (Is Calling)

Bonus: 
9. Be What You Gotta Be
10. Dancing the Night Away (single version)
11. You Beat the Hell Outta Me
12. Cold Love
13. Dancing the Night Away (12 inch version)

 the motors


Après avoir quitté Ducks Deluxe (en) en 1975, Nick Garvey forme The Snakes avec Ricky Slaughter et le chanteur Robert Gotobed (qui fondera par après le groupe de punk rock Wire). Le groupe se sépare après seulement un single. Suivant les conseils de son manager Richard Ogden, Nick Garvey fonde son propre groupe et commence à enregistrer des démos avec Andy McMaster (en) en janvier 1977. La première performance live de The Motors a lieu en mars 1977 au Marquee Club et ils enregistrent le même mois trois chansons pour l'émission radiophonique hebdomadaire de John Peel sur BBC Radio 11,2,3.
En mai de la même année, ils signent chez Virgin Records et enregistrent pour une autre émission de John Peel en septembre. La formation originelle de The Motors enregistre deux albums, tous deux connaissant un succès modeste : 1 (en) en octobre 1977 et Approved by the Motors (en) l'année suivante. (Wiki)


THE MOTORS






vendredi 25 janvier 2019

STRAWBERRY ALARM CLOCK *












INCENSE & PEPPERMINTS
1967
U.S.

MUSICIENS :

Mark Weitz - organ, piano, harpsichord, vocals
Randy Seol - drums, bongos, vibraphone, vocals
Ed King - lead guitar, vocals
Lee Freeman - rhythm guitar, bass, harmonica, drums, vocals, woodwind
George Bunnell - bass, vocals
Gary Lovetro - bass, vocals
Steve Bartek - flute
Greg Munford - lead vocals on "Incense and Peppermints" (uncredited)


TITRES :

 From vinyl 1967:

1. The World's On Fire
2. Birds In My Tree
3. Lose To Live
4. Strawberries Mean Love
5. Rainy Day Mushroom Pillow
6. Paxton's Back Street Carnival
7. Hummin' Happy
8. Pass Time With Sac (Instrumental)
9. Incense And Peppermints
10. Unwind With The Clock
11. Birdman Of Alkatrash

From compilation 1990:

1. Incense And Peppermints –  (from Incense And Peppermints)
2. Rainy Day Mushroom Pillow –  (from Incense And Peppermints)
3. Birds In My Tree – (from Incense And Peppermints)
4. Sit With The Guru –  (from Wake Up… It’s Tomorrow)
5. Tomorrow –  (from Wake Up… It’s Tomorrow)
6. Barefoot In Baltimore – (from The World In A Sea Shell)
7. Good Morning Starshine –  (from Good Morning Starshine)
8. The Birdman Of Alkatrash – (from a 1967 single)
9. Strawberries Mean Love – (from Incense And Peppermints)
10.Starting Out The Day – (from a 1969 single)






 STRAWBERRY ALARM CLOCK



En plein milieu du mouvement hippie, sort ce premier disque au titre révélateur des ambiances du moment : Incense And Peppermints (l'encens et les pastilles mentholées). La pochette est vraiment évocatrice de ce style de vie. Ce disque est une vitrine du son typique de San Francisco, de l'univers pop psychédélique ambiant et de l'influence lysergique sur l'esprit de ses auteurs (jean-claude)

 STRAWBERRY ALARM CLOCK



jeudi 24 janvier 2019

TYRANNOSAURUS REX












UNICORN
1969
U.K.

MUSICIENS :

Marc Bolan - guitars, lead vocals, harmonium, organ, phonofiddle
Steve Peregrin Took - drums, bongos, vocals,  bass, piano

With:
Tony Visconti - piano (5)
John Peel - narration (16)


TITRES :

1. Chariots of Silk
2. 'Pon a Hill
3. The Seal of Seasons
4. The Throat of Winter
5. Cat Black (The Wizard's Hat)
6. Stones for Avalon
7. She Was Born to Be My Unicorn
8. Like a White Star, Tangled and Far, Tulip That's What You Are
9. Warlord of the Royal Crocodiles
10. Evenings of Damask
11. The Sea Beasts
12. Iscariot
13. Nijinsky Hind
14. The Pilgrim's Tale
15. The Misty Coast of Albany
16. Romany Soup 




 T. REX


Unicorn  le troisième album de Tyrannosaurus Rex est une étape importante pour le groupe. Les royalties qu’ont rapporté les deux premiers disques permettent d’enregistrer dans un délai plus long avec un meilleur équipement. Les morceaux vont pouvoir bénéficier de plus de pistes ce qui contribue à donner à Unicorn un son beaucoup plus rond et soigné. Un harmonium et à l’occasion un piano (tenu par le producteur Tony Visconti) viennent étoffer l’instrumentation. Tony Visconti s’investit de plus en plus : il est l’artisan du son de Tyrannosaurus Rex, dirigeant les sessions et se chargeant des arrangements (en accord avec le groupe). 
Il forme avec Marc Bolan et son acolyte une équipe très soudée partageant de longues heures hors studio à écouter les productions du moment: des Beatles à Frank Zappa en passant par les Beach Boys et Phil Spector. L’envie commune est d'intégrer ces nouvelles influences pour rajouter des couleurs à la palette musicale. Du coup, Steve Took se met à la basse et sur quelques titres ajoute un kit de batterie aux habituelles percussions et autres instruments achetés dans des magasins de jouets. Quant à  Marc Bolan, il choisit de réutiliser  discrètement une  guitare électrique instrument qu'il avait délaissé depuis  son départ de John’s Children.(Music Story)


 T. REX




SLADE












NOBODY'S FOOLS
1976
U.K.

MUSICIENS :

- Noddy Holder - vocals-guitar
- Dave Hill - guitar
- Jim Lea - bass, keyboards
- Don Powell - drums


TITRES :

1. Nobody's Fool
2. Do The Dirty
3. Let's Call It Quits
4. Pack Up Your Troubles
5. In For A Penny
6. Get On Up
7. L.A. Jinx
8. Did Ya Mama Ever Tell Ya
9. Scratch My Back
10. I'm A Talker
11. All The World Is A Stage



 slade

Enregistré pendant leur séjour aux Etats-Unis en 1976, Nobody's Fools est indiscutablement l'album le plus diversifié et le plus évolutif de SLADE. Avec des titres incontournables comme Thanks For The Memory, In For A Penny ou encore Let's Call It Quits, cet album funk-rock clos la période la plus prolifique du groupe

 SLADE




SLADE












SLADE IN FLAME
1974
U.K.

MUSICIENS :

Noddy Holder - lead vocals, rhythm guitar
Dave Hill - lead guitar, backing vocals
Jim Lea - bass, piano, backing vocals
Don Powell - drums


TITRES :

1. How Does It Feel
2. Them Kinda Monkeys Can't Swing
3. So Far So Good
4. Summer Song
5. O.k. Yesterday Was Yesterday
6. Far Far Away
7. This Girl
8. Lay It Down
9. Heaven Knows
10. Standin On The Corner
11. The Bangin Man





En 1974, SLADE domine les charts britanniques de la tête et des épaules. En revanche, toutes les tentatives pour percer sur le marché américain sont restées infructueuses. Chas Chandler souhaite mettre tous les atouts de son côté pour transformer la machine à hits en planche à billets verts ! Qu'importe les moyens ! Son ambition est donc de copier la démarche des BEATLES dix années plus tôt. : un film à la gloire du groupe sera le témoignage définitif de son stardom mondial ! Ce Slade in flame transcrit donc l'histoire d'un groupe des sixties qui, malgré les aléas du business, atteint le succès mais finit par se casser le gueule une fois arrivé au sommet


 SLADE




mercredi 23 janvier 2019

QUICKSILVER MESSENGER SERVICE










JUST FOR LOVE
1970
U.S.

MUSICIENS :

- Dino Valenti  - guitar, vocals, flute, conga
- Gary Duncan - guitarr, vocals, bass, maracas, wood block
- David Freiberg - bass, vocals, guitar
- John Cipollina -  steel, slide and electric guitars, vocals
- Nicky Hopkins - piano, keyboards
- Greg Elmore - drumspercussion


TITRES :

1. Wolf Run (part 1)
2. Just For Love (part 1)
3. Cobra
4. The Hat
5. Freeway Flyer
6. Gone Again
7. Fresh Air
8. Just For Love (part 2)
9. Wolf Run (part 2)

quicksilver

Just For Love-1970. Après un désastreux Shady Grove, dominé par le talentueux mais néanmoins verbeux pianiste Nicky Hopkins, cet album apparaît comme un nouveau départ pour QMS. Les guitares très en retrait, c'est Dino Valenti qui s'impose ici, et il fait une démonstration magistrale de son talent dans "The Hat", morceau de plus de dix minutes au groove insistant et souverain. Même s'il peut sembler un peu décousu, ce disque reste une pièce de choix. (Felipinho)

QUICKSILVER