vendredi 22 octobre 2021

HEART

 




LITTLE QUEEN
1977
U.S.

MUSICIENS :
Ann Wilson – Lead Vocals, Flute
Nancy Wilson – Guitars, Mandolin, Piano, Vocals
Roger Fisher – Guitars, Mandolin
Howard Leese – Guitars, Piano, Keyboards
Steve Fossen – Bass
Michael DeRosier – Drums, Percussion


TITRES :
1. Barracuda
2. Love Alive
3. Sylvan Song
4. Dream Of The Archer
5. Kick It Out
6. Little Queen
7. Treat Me Well
8. Say Hello
9. Cry To Me
10. Go On Cry

Bonus:
11. Too Long A Time
12. Stairway To Heaven (live)
heart
Voilà un album qui commence sur les chapeaux de roues avec le titre "Barracuda", terriblement efficace et entrainant. Ensuite, on plonge dans une ambiance un peu mystérieuse avec une instrumentation tout en finesse (notamment de la mandoline) et des voix merveilleuses. Car, il faut le reconnaitre, le groupe Heart, c'est avant tout les voix des deux chanteuses; elles sont d'une pureté et d'une clareté incroyable.
Le meilleur album pour découvrir l'univers de Heart et sans doute le meilleur du groupe très productif.


jeudi 7 octobre 2021

38 SPECIAL

 




ROCKIN' INTO THE NIGHT
1979
U.S.

MUSICIENS :
Donnie Van Zant - lead vocals
Don Barnes - electric & acoustic guitar, lead vocals, backing vocals
Jeff Carlisi - electric & slide guitar
Larry Junstrom - bass, guitar
Jack Grondin - drums, percussion
Steve Brookins - drums, percussion

With:
Terry Emery - piano (02,05)
Dale Krantz - backing vocals
Bill Powell - piano (03,04,06,09)

TITRES :
1. Rockin' Into The Night
2. Stone Cold Believer
3. Take Me Through The Night
4. Money Honey
5. The Love That I've Lost
6. You're The Captain
7. Robin Hood
8. You Got The Deal
9. Turn It On

38 special
38 Special, en 1979, année de sortie de son troisième opus Rockin' Into The Night, est toujours fidèle à ses origines sudistes mais il prend une franche orientation commerciale comme en atteste le morceau titre, taillé comme il se doit pour faire un long temps d'antenne FM. C'est d'ailleurs le premier vrai succès d'un groupe qui va de l'avant, mais dont la route reste encore longue pour parvenir à une pleine maturité. C'est un peu mieux que ce qui a précédé grâce à Stone Cold Believer, Robin Hood, You're The Captain, The Love That I've Lost ou Turn It On. Malgré cela, pour s'extirper de la meute des prétendants au poste laissé vacant par Lynyrd Skynyrd suite à sa disparition, il faut des arguments autres que 38 Special n'a pas, n'en déplaise aux inconditionnels des Floridiens. Pour en finir avec ce groupe et sa production des années 70, il ne m'aura pas vraiment marqué. Il faut plutôt chercher du côté des eighties pour trouver matière à s'enflammer un tantinet. (Jean Claude)


jeudi 16 septembre 2021

JOE JACKSON

 




LOOK SHARP!
1979
U.K.

MUSICIENS :
Joe Jackson – vocals, piano, harmonica
Gary Sanford – guitar
Graham Maby – bass
David Houghton – drums

TITRES :
1. One More Time
2. Sunday Papers
3. Is She Really Going Out With Him?
4. Happy Loving Couples
5. Throw It Away
6. Baby Stick Around
7. Look Sharp!
8. Fools In Love
9. (do The) Instant Mash
10. Pretty Girls
11. Got The Time
12. Don't Ask Me (bonus Remaster)
13. You Got The Fever (bonus Remaster)
« Look sharp ! » sera assez bien perçu lors de sa sortie, et contribuera vraiment à lancer la carrière de Joe Jackson. Qui suivra dans la même veine avec « I’m a man » que l’on peut raisonnablement trouver meilleur. Ensuite, l’Anglais à forte tête (c’est pas toujours un client « facile » niveau relations humaines, il a des jours « sans », où il est très soupe au lait), bifurquera vers des genres pas très à la mode (en gros du swing jazzy très orchestré le temps d’une paire de disques) avant de revenir à la pop avec ce que beaucoup considèrent comme sa masterpiece, « Night and day », et à nouveau de repartir dans d’autres directions musicales, démontrant un talent évident, protéiforme, mais pas toujours facile à suivre … (Lester Gangbangs)






JOE JACKSON

 




I'M THE MAN
1979
U.K.

MUSICIENS :
Joe Jackson – vocals, piano, harmonica, melodica
Gary Sanford – guitar
Graham Maby – bass, vocals
David Houghton – drums, vocals

TITRES :
1. On Your Radio
2. Geraldine And John
3. Kinda Kute
4. It's Different For Girls
5. I'm The Man
6. Band Wore Blue Shirts
7. Don't Wanna Be Like That
8. Amateur Hour
9. Get That Girl
10. Friday

Cet album n'a jamais reçu la reconnaissance qu'il mérite. C'est une petite pépite de rock frais et varié, sans aucun morceau à jeter. Difficile de résister à des tubes tels que "On your Radio" ou "I'm The Man", à l'intro de basse de "Friday" ou à la délicatesse de "It's Different For Girls". Quant aux paroles, je les trouve beaucoup plus intéressantes que certains commentaires pourrait laisser croire. Tantôt revanchard ("On Your Radio"), tantôt cynique ("I'm The Man"), tantôt sentimental ("It's Different For Girls"), Joe Jackson tente d'exorciser son mal-être et sa frustation à travers des textes qui ne nuisent jamais à la fraîcheur des compositions. (bruno)

samedi 28 août 2021

AMBROSIA

 




AMBROSIA
1975
U.S.

MUSICIENS :
Joe Puerta - bass guitar & lead vocals
David Pack - guitars, lead vocals & keyboards on "Lover Arrive"
Christopher North - keyboards & vocals
Burleigh Drummond - drums, percussion, bassoon & vocals 

TITRES :
1. Nice, Nice, Very Nice
2. Time Waits For No One
3. Holdin' On To Yesterday
4. World Leave Me Alone
5. Make Us All Aware
6. Lover Arrive
7. Mama Frog
8. Drink Of Water
Une excellente approche très américaine du rock progressif du milieu des années 70 avec un son pop très accessible, dont les deux très belles pistes, moins prog, plus pop  "Make Us All Aware" et "Time Waits for No One".





LIGHTHOUSE

 




PEACING IT ALL TOGETHER
1970
CANADA

MUSICIENS :
Skip Prokop - Drums, Vocals
Paul Hoffert - Keyboards, Vibes
Ralph Cole - Guitar, Vocals
Grant Fullerton - Bass, Vocals
Pinky Dauvin - Lead Vocals
Paul Armin - Violin
Don Dinovo - Viola
Dick Armin - Cello
Leslie Schneider - Cello
Arnie Chycoski- Trumpet
Bruce Cassidy - Trumpet
Howard Shore - Alto Sax, Flute
Russ Little - Trombone

TITRES :
1. Let The Happiness Begin
2. Every Day I Am Reminded
3. The Country Song
4. Sausalito
5. The Fiction Of Twenty-Six Million
6. The Chant
7. Mr. Candleman
8. On My Way To L.A.
9. Daughters And Sons
10. Just A Little More Time
11. Little People
C'était le troisième album de Lighthouse et le dernier sur ce label. Leur prochain album, "One Fine Morning" sur un nouveau label allait être le début de leur âge d'or jusqu'à leur malheureuse rupture. Changer de label semble avoir fait monter d'un cran leur musique 





jeudi 19 août 2021

STEALERS WHEEL

 




FERGUSLIE PARK
1973
U.K.

MUSICIENS :
Gerry Rafferty - vocals, guitar, mandolin, Kazoo, piano, organ
Joe Egan - vocals, guitar, mandolin, Kazoo, piano, organ

With: 
Peter Robinson - piano, electric piano, synthesizer, organ, chimes
Gary Taylor - electric bass, mini-Moog
Joe Jammer - electric guitar
Andrew Steele - drums, congas, claves, cowbells, maracas, tambourine, triangle, wood block, chimes
Bernie Holland, Joe Jammer - electric guitar
Chris Neale - harmonica
Corky Hale - harp
Chris Mercer, Steve Gregory - tenor saxophone
Mike Stoller - electric harpsichord
Richard Hewson - strings arrangements

TITRES :
1. Good Businessman
2. Star
3. Wheelin'
4. Waltz (You Know It Makes Sense)
5. What More Could You Want
6. Over My Head
7. Blind Faith
8. Nothing's Gonna Change My Mind
9. Steamboat Row
10. Back On My Feet Again
11. Who Cares
12. Everything Will Turn Out Fine

stealers wheel
Cette fois, il n’y a pas de mega-classique de la trempe d’un « Stuck In The Middle With You », mais on recense quand même quelques titres de tout premier choix et, croyez-moi, bien des groupes et artistes solos tueraient pour avoir ne serait-ce qu’un d’entre eux dans leurs répertoires. On va parler dans un premier temps de « Good Businessman », titre chanté en duo qui se situe à mi-chemin entre Folk et Blues-Rock, qui est joyeusement coloré avec son solo de saxophone, ses quelques notes de piano et son alternance entre couplets tempérés et refrain plus rythmé, plus pêchu. Dans un autre registre, « Star » est une compo plus terroir entre Folk et Pop enrichie de quelques notes de piano épatantes, d’un harmonica bien roots qui fait partie de ces classiques perdus des 70’s à redécouvrir. Ces 2 titres sont de haute volée et avaient vraiment tout pour devenir des hymnes intemporels. (Classic Rock 80)