ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

mercredi 22 novembre 2017

BROWNSVILLE STATION











YEAH!
1973
U.S.



MUSICIENS :

- Cub Koda - Guitar, Harmonica, Vocals
- Mike Lutz - Bass, Guitar, Keyboards, Vocals
- Henry “H Bomb” Weck - Drums, vocals


TITRES :

01. Question Of Temperature
02. Lightnin’ Bar Blues
03. Take It Or Leave It
04. All Night Long 
05. Let Your Yeah Be Yeah 
06. Sweet Jane 
07. Love, Love, Love
08. Go Out And Get Her
09. Barefootin’
10. Smokin’ In The Boys Room




 brownsville station



Cet album établit un tremplin pour la plus grande et la seule chanson de Brownsville Station qui a permis au groupe de se faire réellement connaitre. 
"Smokin 'In The Boy's Room", commence à passer sur la radio FM principale de Portland, dans le Maine, et Big Tree presse plusieurs milliers de singles afin d'en tirer parti. 
C'est un raz de marée qui aboutit à plus de deux millions de disques vendus et un numéro 3 dans les Billboard charts. 
  




 BROWNSVILLE STATION









mardi 21 novembre 2017

HAWKWIND












DOREMI FASOL LATIDO
1972
U.K.


MUSICIENS :

- Dave Brock - vocals, lead & 12-string guitars, co-producer
- Del Dettmar - synthesizer, co-producer
- Michael "DikMik" Davies - audio generator, electronics
- Nik Turner - sax, flute, vocals
- Ian "Lemmy" Kilmister - bass, guitar, vocals (7)
- Simon King - drums

With:
- Robert Calvert - vocals (8,9,11)
- Paul Rudolph (unconfirmed) - guitars (11)


TITRES :

1. Brainstorm 
2. Space Is Deep  
3. One Change
4. Lord Of Light
5. Down Through The Night
6. Time We Left This World Today 
7. The Watcher

Bonus:
8. Urban Guerilla
9. Brainbox Pollution
10. Lord Of Light (single edit)
11. Ejection (prev. unreleased)







 hawkwind



"Doremi Fasol Latido", superbe pochette noir et argent, est le troisième album de la discographie des Hawk Lords mais attention, c'est le premier avec Lemmy Kilmister à la basse et cette rythmique infernale qu'il va former avec le batteur Simon King. A lui seul, ce disque représente ce que l'on appellera plus tard space rock & stoner
 Ah ! ces power chords de Lemmy, extase totale... "Space Is Deep", grave ! décollage immédiat pour le cosmos, la profondeur électronique, mais le groupe impose l'acoustique de la guitare, le flûte de Turner comme un oiseau fou de l'espace... (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015)



 HAWKWIND


IN SEARCH OF SPACE - 1971







ALAN PARSONS PROJECT












EVE
1979
U.K.


MUSICIENS :

- Alan Parsons - guitar & autoharp & drum machine (1), keyboards (8), 
- Eric Woolfson - clavinet (2), piano (2,4,5,9), "music box" (5), keyboards (8), organ (9)

With:
- Ian Bairnson - guitars & Fx
- Duncan Mackay - synth (1-3,6), piano (3,5), "music box" (5), keyboards (8)
- David Paton - bass, lead (3) & backing vocals 
- Stuart Elliott - drums, percussion 
- Lenny Zakatek - lead vocals (2,6)
- Dave Townsend - lead vocals (4)
- Chris Rainbow - lead (5) & backing (7) vocals
- Clare Torry - lead vocals (7)
- Lesley Duncan - lead vocals (9)
- Andrew Powell -choral & orchestral arranger and conductor (1,5,6,8,9)
- The Orchestra Of The Munich Chamber Opera
- Sandor Farcas - orchestra leader


TITRES :

1. Lucifer
2. You Lie Down With Dogs
3. I'd Rather Be A Man
4. You Won't Be There
5. Winding Me Up
6. Damned If I Do
7. Don't Hold Back
8. Secret Garden
9. If I Could Change Your Mind




 THE ALAN PARSONS PROJECT




Avec ses complices Woolfson et Powell, il semble avoir tout donné, et le quatrième opus, Eve, qui paraît en 1979, illustrera malheureusement la stagnation, et même le recul d'une inspiration qui a dès lors du mal à se renouveler. Il faut dire que les impératifs liés au contrat signé avec Arista les obligent à livrer dans des délais relativement courts deux nouveaux albums. 
Ils mettront donc en chantier coup sur coup deux disques : le futur Eve, et un second disque, resté jusqu'à ce jour totalement inédit, intitulé Sicilian Defense, du nom d'un coup aux échecs. Ce mystérieux projet fut jugé tellement peu intéressant par la maison de disque qu'il ne fut jamais produit; gageons que nous n'avons rien perdu, au vu de la qualité déjà très limitée d'Eve... Ce nouvel album apparaît en effet comme manquant de cohérence et de morceaux véritablement marquant. 
Eve est une fois de plus un concept, dédié, comme l'indique son titre, à la femme. La pochette est d'ailleurs censée illustrer la dualité de la féminité (et par extension, de tout individu), puisque derrière la première impression, celle de femmes séduisantes simplement porteuses de chapeaux à voilettes, on aperçoit les nombreuses verrues dont elles sont affublées. Mais en découvrant le contenu, c'est la douche froide : des chansons pop relativement basiques et fades 




 ALAN PARSONS PROJECT










AMBROSE SLADE (SLADE)












BALLZY
(BEGINNINGS)
1969
U.K.


MUSICIENS :

Noddy Holder - lead vocals and rhythm guitar
Dave Hill - lead guitar
Jim Lea - bass guitar and violin
Don Powell - drums


TITRES :

1. Genesis
2. Everybody's Next One
3. Knocking Nails Into My House 
4. Roach Daddy 
5. Ain't Got No Heart
6. Pity The Mother
7. Mad Dog Cole
8. Fly Me High
9. If This World Were Mine
10. Martha My Dear
11. Born To Be Wild 
12. Journey To The Centre Of Your Mind 







 slade



Ce premier album du futur groupe Slade n'est certainement pas un chef d'oeuvre, mais un début très admirable, c'est le moins que l'on puisse dire. En raison d'une grande diversité de style, l'album est difficile à classer. Sur beaucoup de titres, on peut y distinguer un son britannique très mi-60 avec de fortes influences des Who. On y retrouve aussi du blues rock et même quelques mouvements prog ici et là, particulièrement sur les instrumentaux . Les influences psychédéliques sont minimes. Il y a aussi un certain nombre de reprises, en particulier trois d'affiler à la fin de l'album, qui sont assez bien menées, tout en y apportant leur propre contribution 




 SLADE


PLAY IT LOUD - 1970





lundi 20 novembre 2017

NAZARETH












RAZAMANAZ
1973
U.K.


MUSICIENS :

Dan McCafferty - vocals
Manny Charlton - guitars
Pete Agnew - bass guitar
Darrell Sweet - drums


TITRES :

1. Razamanaz
2. Alcatraz
3. Vigilante Man 
4. Woke Up This Morning 
5. Night Woman
6. Bad Bad Boy 
7. Sold My Soul 
8. Too Bad Too Sad
9. Broken Down Angel 

Bonus:

10. Hard Living
11. Spinning Top
12. Woke Up Yhis Morning (Alternate Version)
13. Witchdoctor Woman




 nazareth



Nazareth réussi avec l'aide de Roger Glover le bassiste de Deep Purple à la production, un mélange de rock blues aux tempos très lourds, inspiré par les rythmiques glam rock qui sévissent à l'époque. De plus Nazareth se laisse aller à quelques pointes d'originalité qui font les grands albums. « Alcatraz » et sa rythmique inspiré des indiens d'Amérique se donne un air à la Xit (groupe de hard rock composé d'Amérindiens). « Vigilante Man » et son départ de guitare bluesy, donne l'occasion à la voix de Dan McCafferty de prendre de l'ampleur en même temps que le titre monte en pression.
Le tube « Bad Bad Boy » est un rockabilly glam où Dan McCafferty et son organe nasillard rappellent par moment Noddie Holder de Slade. « Broken Down Angel » autre succès des hit-parades anglais est un titre entre hard pop et blues version Exile on Main St. « Spinning Top » pour l'énergie et « Woke Up This Morning » pour le blues contribuent aussi largement à la réussite de Razamanaz. (Music Story)




 naareth


EXERCISES - 1972





dimanche 19 novembre 2017

FOREIGNER












DOUBLE VISION
1978
U.K. - U.S.


MUSICIENS :

- Lou Gramm - vocals
- Mick Jones -guitars
- Ian Mcdonald - guitars, keyboards
- Al Greenwood - keyboards
- Ed Gagliardi - bass
- Dennis Elliott - drums


TITRES :

1. Hot Blooded
2. Blue Morning, Blue Day
3. You're All I Am
4. Back Where You Belong
5. Love Has Taken Its Toll
6. Double Vision
7. Tramontane [instrumental]
8. I Have Waited So Long
9. Lonely Children
10. Spellbinder

Bonus:
11. Hot Blooded (live)
12. Love Maker (live)




 foreigner



On y retrouve en effet toutes les belles qualités de ce groupe anglo-américain (swing, technique, efficacité, subtilité, inventivité, réussite) mobilisées pour un album qui a eu la grande sagesse de ne pas être la copie conforme du premier (tentation à laquelle ont cédé tant de groupes couronnés dès leurs débuts par le succès, et définitivement complexés par celui-ci). Au lieu d'essayer laborieusement de nous refaire un "Cold As Ice" ou un "Feel Like The First Time", Foreigner, sûr de son talent, a su se renouveler tout en gardant son style, ce qui est déjà une grande réussite. En général, on peut dire que Micky Jones et ses complices ont un peu poussé aux extrêmes : les morceaux plutôt hard sont devenus très durs, les morceaux plutôt cool sont devenus évanescents à vous en faire perdre la tête. (MAGAZINE BEST AOUT 1978)




 FOREIGNER







HATFIELD AND THE NORTH












HATFIELD AND THE NORTH
1974
U.K.


MUSICIENS :

- Phil Miller - electric & acoustic (6) guitars
- Dave Stewart - Hammond, piano, Fender Rhodes,-MiniMoog (9)
- Richard Sinclair - bass, vocals
- Pip Pyle - drums, percussion, Fx (7,9,11)

With:
- Jeremy Baines - pixiephone (5), flute (13)
- Geoff Leigh - tenor saxophone (5), flute (5,13-uncredited)
- Didier Malherbe - tenor saxophone solo (7-uncredited)
- Robert Wyatt - vocals (4)
- Cyrille Ayers - vocals (8?)
- Barbara Gaskin - backing vocals (5)
- Amanda Parsons - backing vocals (5)
- Ann Rosenthal -backing vocals (5)
- Sam Ellidge - voice (7)


TITRES :

1. The Stubbs Effect
2. Big Jobs (Poo Poo Extract)
3. Going Up To People And Tinkling
4. Calyx 
5. Son Of "There's No Place Like Homerton"
6. Aigrette
7. Rifferama 
8. Fol De Rol 
9. Shaving Is Boring
10. Licks For The Ladies
11. Bossa Nochance
12. Big Jobs No 2 (By Poo And The Wee Wees)
13. Lobster In Cleavage Probe 
14. Gigantic Land-Crabs In Earth Takeover Bid
15. The Other Stubbs Effect

Bonus:
16. Let's Eat (Real Soon) (Single)
17. Fitter Stoke Has A Bath (Single) 






 hatfield and the north



Au début il y avait ce groupe mythique les Wilde Flowers, en 1963, dans lequel rodent les Ayers, Wyatt, Ratledge mais aussi les Hastings, Sinclair & Coughlan qui donneront naissance à Soft Machine d'une part et à Caravan d'autre part, et c'est de cette filiation là que va éclore Hatfield And The North en 1973 qui nous préoccupe ici. Avec Pip Pyle, batteur du Gong de la grande époque, le bassiste chanteur Richard Sinclair et le guitariste Phil Miller (transfuges de Caravan & de Matching Mole) achètent Dave Stewart aux claviers (ancien Egg). Et en trois ans et deux albums, le quatuor aura symbolisé l'âge d'or de cette école musicale à la croisée du rock prog' jazzifiant avec cette touche d'excentricité 'british' si typique. 




 HATFIELD AND THE NORTH










Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...