mardi 11 février 2020

CHEAP TRICK












IN COLOR
1977
U.S.

MUSICIENS :

- Robin Zander - vocals, guitar
- Rick Nielsen - guitar
- Tom Petersson - bass
- Bun E.carlos - drums


TITRES :

1. Hello There
2. Big Eyes
3. Downed
4. I Want You To Want Me
5. You're All Talk
6. Oh Caroline
7. Clock Strikes Ten
8. Southern Girls
9. Come On, Come On
10. So Good To See You



Après un très bon premier disque sorti en pleine période punk, laissant un peu plané le doute (punk? hard ?), celui-ci met fin à toutes discussions. Voici quatre garçons lorgnant dur vers Liverpool, tout en restant très américains. Le résultat ? Une ribambelle de tubes, un peu hard, jouissifs, bien chantés, parfaitement joués, et produits. Contrairement à certains ...., le temps les bonifie encore. "Iwant you to want me" "Caroline", "So good to see you" ..., tube sur tube ! (Ramone the Snake)


 cheap trick






CHEAP TRICK













CHEAP TRICK 
1977
U.S.


MUSICIENS :

Robin Zander – lead vocals, rhythm guitar
Rick Nielsen – lead guitar, mandocello, vocals
Tom Petersson – bass guitar, vocals
Bun E. Carlos – drums


TITRES :

1. Elo Kiddies
2. Daddy Should Have Stayed In High School
3. Taxman, Mr Thief
4. Cry, Cry
5. Oh, Candy
6. Hot Love
7. Speak Now Or Forever Hold Your Peace
8. He's A Whore
9. Mandocello
10. The Ballad Of Tv Violence (i'm Not The Only Boy)


 cheap trick

Ce premier album de Cheap Trick, sorti en 1977, en pleine période punk, n'est pas leur meilleur, ni leur plus connu, mais il reste un très bel exemple de ce qu'était le son du groupe à ses débuts. En effet, il est produit par le grand Jack Douglas (Aerosmith) qui lui confère un son brut qui va à l'essentiel. Même si on distingue des influences pop directement inspirées des Beatles ("Oh Candy"), ce n'est rien par rapport aux albums suivants ("Dream police", "All shook up") pour lesquels celles-ci seront clairement mises en avant. Les 4 membres de Cheap Trick jouent ensemble depuis longtemps lors de l'enregistrement de ce premier album et ils sont donc loin d'être des novices. 10 morceaux et pas un qui ne soit dispensable. (Load Trash Histo)


 cheap trick





BLACKFOOT













STRIKES
1979
U.S.

MUSICIENS :

Rickey Medlocke - vocals, guitar
Charlie Hargrett - guitar
Greg T. Walker - bass, keyboards
Jakson Spires - drums, percussions

 With:
Pat McCaffrey - keyboards
Shorty Medlocke - harmonica (8)
Cub Koda - harmonica (9)
Donna D. Davis - choirs
Pamela T. Vincent - choirs
Cynthia M. Douglas - choirs
Henry Weck - percussions


TITRES :

1. Road Fever
2. I Got a Line on You
3. Left Turn on a Red Light
4. Pay My Dues
5. Baby Blue
6. Wishing Well
7. Run and Hide
8. Train, Train (prelude)
9. Train, Train
10. Highway Song


 blackfoot


Ce troisième Blackfoot est de loin l’album le plus énervé qu’ils aient produit jusqu’à présent, il fait même rupture avec ses deux prédécesseurs qui peinaient à proposer de bonnes compositions. Enfin une nouvelle descendance à Lynyrd Skynyrd qui ne nous impose pas son rock F.M et une véritable concurrence à Molly Hatchet et Pointblank sur le terrain du Hard Sudiste. (zougor)

 blackfoot




AC/DC













T.N.T.
1975
AUSTRALIA

MUSICIENS :

Bon Scott – lead vocals, bagpipes on "It's a Long Way to the Top"
Angus Young – lead guitar
Malcolm Young – rhythm guitar, backing vocals
Mark Evans – bass guitar on tracks 1-7
Phil Rudd – drums, percussion on tracks 1–7
George Young – bass guitar on tracks 8-9
Tony Currenti – drums on tracks 8-9


TITRES :

1. It's A Long Way To The Top (if You Wanna Rock 'n' Roll)
2. Rock'n'roll Singer
3. The Jack
4. Live Wire
5. T.n.t.
6. Rocker
7. Can I Sit Next To You Girl
8. High Voltage
9. School Days


 AC/DC


La marge de progression suite au premier opus est importante. Le groupe y affine son style : ici, pas de slow sirupeux pour faire plaisir à la maison de disque, le groupe se fait plus mordant, beaucoup plus déterminé. Cela se ressent sur les paroles : les manifestes que sont "It's A Long Way To The Top", "Rock'N'Roll Singer", "Rocker" et "High Voltage" illustrent parfaitement la volonté de tout casser, l'ambition de devenir ultra populaire, de devenir le groupe de Rock le plus important d'Australie, sans se leurrer sur le côté sombre de la vie de rockeur.  (Forces Paralleles)


 ACDC






AC/DC












HIGH VOLTAGE
1975
AUSTRALIA

MUSICIENS :

Bon Scott – lead vocals
Angus Young – lead guitar
Malcolm Young – rhythm guitar, backing vocals, bass guitar, lead guitar on tracks 3, 5, 6 and 8
George Young –  bass guitar, rhythm guitar, backing vocals
Rob Bailey – bass guitar
Peter Clack – drums on track 1
Tony Currenti – drums on tracks 2–8
Harry Vanda – backing vocals


TITRES :

1. Baby, Please Don't Go'
2. She's Got Balls
3. Little Lover
4. Stick Around
5. Soul Stripper
6. You Ain't Got A Hold On Me
7. Love Song
8. Show Business




High Voltage est le premier album du groupe australien AC/DC. Cet album est sorti le 17 février 1975 uniquement en Australie.
L'album a été mis en vente par Albert Production et n'a jamais été réédité sous un autre label.
Un album nommé également High Voltage reprenant leurs deux premiers albums (il reprend deux chansons de High Voltage et sept de T.N.T.) est publié en 1976 pour l'Europe et les États-Unis. Quatre autres chansons ont ensuite été réalisées sur '74 Jailbreak, sorti en 1985, et les deux restantes sur Backtracks, sorti en 2009.

 ACDC



lundi 10 février 2020

GILLAN












MR. UNIVERSE
1978
U.K.

MUSICIENS :

- Ian Gillan - vocals
- Bernie Tormé - guitar
- John Mccoy - bass
- Mick Underwood - drums, percussions
- Colin Towns - keyboards


TITRES :

1. Second Sight
2. Secret Of The Dance
3. She Tears Me Down 
4. Rolle
5. Mr. Universe 
6. Vengeance
7. Puget Sound
8. Dead Of Night
9. Message In A Bottle
10.Fighting Man
11. On the rocks
12. Bite the bullet 
13. Mr. Universe
14. Vengeance
15. Smoke on the water
16. Lucille  




Ce MR UNIVERSE vaut le détour à plus d'un titre (!). Entouré de ce qui allait devenir LE groupe de référence de GILLAN (TORME-MC COY-UNDERWOOD-TOWNS), GILLAN nous livre de très belles prestations vocales, notamment sur "FIGHTING MAN", dont la puissance va crescendo jusqu'au cris orgasmiques qui ne sont pas sans rappeler ceux de "CHILD IN TIME". Ce retour aux sources salvateur connaîtra d'ailleurs un réel succès d'audience faisant de GILLAN un des étendards de la fameuse NWOBHM des 80's, avant de splitter en 83 pour de nouvelles aventures plus ou moins solitaires du Ian, mais ceci est une autre histoire...



 GILLAN






GILLAN












GILLAN
( THE JAPANESE ALBUM)
1978
U.K.

MUSICIENS :

- Ian Gillan - vocals
- Steve Byrd - guitar
- John Mccoy - bass
- Liam Genocky - drums
- Colin Towns - keyboards, flûte


TITRES :

1. Street Theatre
2. Secret of the Dance
3. I'm Your Man
4. Dead of Night
5. Fighting Man
6. Message in a Bottle
7. Not Weird Enough
8. Bringing Joanna Back
9. Abbey of Thelema
10. Back in the Game
11. Vengeance
12. Move with the Times
13. Sleeping on the Job
14. Roller


 GILLAN


Après la séparation de son précédent groupe, Ian Gillan Band, Ian Gillan réunit de nouveaux musiciens et abandonne les ambitions expérimentales du Ian Gillan Band au profit d'un hard rock plus en accord avec les modes du moment.
Le premier album du groupe, simplement intitulé Gillan, ne sort qu'en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon, d'où son surnom de « Japanese Album ».

 GILLAN