samedi 7 décembre 2019

STEVE HOWE














THE STEVE HOWE ALBUM
1979
U.K.

MUSICIENS :

- Steve Howe - guitars, mandolin, banjo, Moog, bass, vocals
- Claire Hamill - vocals (5)
- Patrick Moraz - piano (3)
- Ronnie Leahy - Korg & ARP synths (1), Hammond (5)
- Graham Preskett - violin (7)
- Alan White - drums (1,5)
- Clive Bunker - percussion (2)
- Bill Bruford - drums (3)
- Andrew Jackman - conductor & orchestration (9)


TITRES :

1. Pennants
2. Cactus Boogie
3. All's a Chord)
4. Diary of a Man Who Vanished
5. Look over Your Shoulder
6. Meadow Rag
7. The Continental
8. Surface Tension
9. Double Rondo
10. Concerto in D, 2nd Movement 

 steve howe

Loin de reproduire le son de Yes, ce que peut laisser envisager la pochette et le lettrage signés Roger Dean,  The Steve Howe Album est un disque totalement personnel. Déjà, Steve Howe apparaît seul sur une bonne moitié des titres, Alan White ou Bill Bruford se partageant les parties de batterie sur le restant, tandis que le Suisse Patrick Moraz apporte sa patte aux claviers. Claire Hamill est elle appelée en renfort pour chanter sur plusieurs titres dont le joli « Look Over Your Shoulder ».
Steve Howe joue en fait la diversité, sans jamais se perdre dans un étalage de virtuosité dont il n'a nul besoin. Si « Pennants » peut laisser croire que l'on entre dans un album de rock progressif, le banjo de « Cactus Boogie » détrompe vite l'auditeur. C'est de la salle de récréation de Steve Howe que The Steve Howe Album ouvre la porte.
Agréables disgressions de « Diary of a Man Who Vanished », exercice jazzy tout en douceur avec « Meadow Rag », accents médiévaux sur « Surface Tension », Steve Howe profite bien de sa liberté. Jusqu'au final où sur les titres « Double Rondo » et « Concerto pour guitare en ré » de Antonio Vivaldi,  Steve Howe est seul à la guitare entouré d'un orchestre symphonique.
Ni pompeux, ni pompier, seulement brillant et divertissant, The Steve Howe Album mérite que l'on s'y arrête, de peu que le son d'une certaine Gibson ES 175 D. vous colle à la peau. (MusicStory)


 steve howe

Aucun commentaire :

Publier un commentaire