lundi 4 mai 2020

JUDAS PRIEST












KILLING MACHINE
1978
U.K.

MUSICIENS :

Rob Halford – vocals
K. K. Downing – guitar
Glenn Tipton – guitar, keyboards on "Before the Dawn"
Ian Hill – bass
Les Binks – drums


TITRES :

1. Delivering the Goods
2. Rock Forever
3. Evening Star
4. Hell Bent for Leather
5. Take On the World
6. Burnin' Up
7. The Green Manalishi 
8. Killing Machine
9. Running Wild
10.Before the Dawn
11.Evil Fantasies

Bonus:
12. Fight for Your Life (Recorded during the 1982 Screaming for Vengeance sessions)
13. Riding on the Wind" (Live at the US Festival, Devore, California; 29 May 1983)


Sorti aux États-Unis sous le titre de Hell Bent For Leather , les censeurs n'appréciant guère l'intitulé meurtrier initial (et y incluant une reprise du Fleetwood Mac des débuts, « The Green Manalishi (With The Tow Prompted Crown) », signée par le guitariste Peter Green), Killing Machine, enregistré quelques mois à peine après son prédécesseur, et pour la première fois offrant un décorum tout en cuir clouté, qui deviendra la marque de fabrique des Anglais, ne fait que confirmer tous les mérites de Stained Glass.
Mais si les thèmes gothiques répondent dans leur entièreté ici présents, si les deux guitares se complètent parfaitement dans le jeu harmonique, si le chanteur Rob Halford conjugue, dans ses interventions, prouesses techniques et haute énergie, et si l'agressivité suinte de ces onze morceaux (deux pièces supplémentaires figurent dans l'édition remastérisée de 2001), on ressent néanmoins à plusieurs reprises le souhait d'évolution vers un son plus franchement accessible, qui n'épargne pas quelques mesures de remplissage. Sans nul doute le groupe, pris de vitesse entre sessions et tournées éprouvantes, éprouve alors en particulier quelque mal à se ressourcer.
 Les références aux grandes vagues d'inspiration des années soixante-dix reste entre autres palpable (« Evening Star » ne fait pas que rappeler le rock millésimé de Creedence Clearwater Revival). Judas Priest, désormais poids lourd de sa catégorie à l'instar de leurs compatriotes Black Sabbath, verra Killing Machine intégrer les charts américains à la 128ème position. (MusicStory)

 judas priest


ROCKA ROLLA - 1974
SAD WINGS OF DESTINY - 1976
STAINED CLASS - 1978

Aucun commentaire :

Publier un commentaire