dimanche 20 décembre 2020

SCORPIONS

 





VIRGIN KILLER
1976
GERMANY

MUSICIENS :

Klaus Meine – vocals
Ulrich Roth – lead guitars, vocals on "Hell-Cat" and "Polar Nights"
Rudolf Schenker – rhythm guitars
Francis Buchholz – bass
Rudy Lenners – drums, percussion

With: 
Achim Kirschning – synthesizer, keyboards


TITRES :

1. Pictured Life
2. Catch Your Train
3. In Your Park
4. Backstage Queen
5. Virgin Killer
6. Hell-Cat
7. Crying Days
8. Polar Nights
9. Yellow Raven
Encouragés par le succès de In Trance, les Scorpions enfoncent le clou avec l'impeccable Virgin Killer. Partout en Europe, les fans de hard rock commencent à s'intéresser à ce groupe allemand.
Plus compact, plus violent que son prédécesseur, Virgin Killer à l'ambition d'enfoncer les portes de la renommée. « Catch Your Train » ou « Backstage Queen » montrent le duo Schenker/Meine     capable de rivaliser avec les meilleurs titres hard du moment. Les compositions signées du seul Roth, sont plus oniriques, plus inventives : « Yellow Raven » et « Polar Nights » illustrent cette tendance. Virgin Killer est le point d'équilibre de cette double direction créative qui, combinant volonté d'efficacité et relents psychédéliques, donne son charme à l'album.
Il en est autrement sur scène, où le show termine noyé de fumigènes avec Uli Jon Roth se prenant pour Jimi Hendrix, de manière assez gênante. Il est impossible de parler de Virgin Killer sans évoquer la pochette originale, censurée depuis longtemps. Censée évoquer le titre, elle  montre une fillette pré-pubère, nue avec un effet de verre brisé au niveau du sexe. Ce visuel hideux est classé parmi les pires pochettes de l'histoire du rock. Curieusement le groupe continue à le légitimer, c'est ce visuel qui illustre l'album sur le site officiel des Scorpions. (Music Sory)








Aucun commentaire :

Publier un commentaire