samedi 3 novembre 2018

JEFFERSON AIRPLANE












AFTER BATHING AT BAXTER'S
1967
U.S.

MUSICIENS :

- Marty Balin - vocals, guiar
- Grace Slick - vocals, keyboards
- Jorma Kaukonen - guitars, vocals 
- Paul Kantner - guitar, vocals
- Jack Casady - bass
- Spencer Dryden - drums


TITRES :

1- The Ballad Of You & Me & Poonell
2- A Small Package Of Value Will Come To You, Shortly
3- Young Girl Sunday Blues
4- Martha
5- Wild Tyme (H)
6- The Last Wall Of The Castle
7- Rejoyce
8- Watch Her Ride
9- Spare Chaynge
10- Two Heads
11- Won’t You Try
12- Saturday Afternoon

 jefferson airplane


Après le carton de Surrealistic Pillow, Jefferson Airplane sort la même année neuf mois plus tard un troisième album, le deuxième de l’année 1967. Ils voulaient l’intituler « Après avoir pris du LSD », mais finalement After Bathing at Baxter's (après s'être baigné chez Baxter) est le titre adopté. Le groupe gagne en assurance par rapport aux précédents albums. Faut-il y voir la conséquence des multiples tournées du groupe ? L’album s’inscrit en tout cas dans la vague grossissante d’un rock psychédélique qui prend de la hauteur, cette année où paraissent Sgt. Pepper des Beatles, ainsi que le premier album de Grateful Dead, Pink Floyd, Jimi Hendrix et les Doors (entre autres).   L'album n'est donc pas avare en riffs nerveux (« The Ballad of You and Me and Pooneil », « Saturday Afternoon », « Won't You Try »), la guitare électrique de Jorma Kaukonen étant omniprésente. Certains titres sont franchement expérimentaux comme « A Small Packet of Values Will Come to You Shortly » aux airs zappaïens de collage musical, mais aussi l'imposant et génial « Spare Chaynge », morceau de 9 minutes, totalement improvisé. Refusant de devenir un groupe commercial, Jefferson Airplane se défait d'un drôle de bain et d'une réputation de formation superficielle. Moins abordable que Surrealistic Pillow, After Bathing at Baxter's était un pari risqué. Le résultat est aussi détonant que fascinant.(Music Story)


 JEFFERSON AIRPLANE







Aucun commentaire :

Publier un commentaire