dimanche 3 novembre 2019

YES












FRAGILE
1971
U.K.

MUSICIENS :

- Jon Anderson - Vocals
- Bill Bruford - Drums, Percussions
- Steve Howe - Guitars, Vocals
- Chris Squire - Basse, Guitar, Vocals
- Rick Wakeman - Keyboards


TITRES :

1. Roundabout
2. Cans And Brahms
3. We Have Heaven
4. South Side Of The Sky
5. Five Per Cent For Nothing
6. Long Distance Runaround
7. The Fish (schindleria Praematurus)
8. Mood For A Day
9. Heart Of The Sunrise










 yes


Tony Kaye, membre fondateur du groupe, a décidé une fois pour toutes qu’il est organiste, et qu’il ne s’approcherait jamais d’un mellotron. Le groupe le congédie, et porte donc son dévolu sur un jeune musicien de sessions qui s’est essentiellement illustré au sein du groupe the Strawbs. Wakeman veut devenir une star (ce sera le cas, captant toute l’attention du public durant les concerts, doté qu’il est d’un évident charisme), et souhaite en conséquence que cela s’entende.
Après l’achat compulsif d’orgues, pianos électriques, et autres synthétiseurs, Yes se trouve donc dans l’obligation d’amortir au plus vite ces investissements par un album. Ce n’est pas là le moindre paradoxe de Fragile, d’être enregistré pour des raisons comptables, et de constituer une authentique réussite du genre, tout en offrant une juxtaposition - en apparence collective - de talents extrêmement individualistes.
Chaque musicien est ainsi mis à contribution (Wakeman s’attaque à un mouvement d’une symphonie de Brahms, qui pourtant ne lui avait rien fait), et le groupe a une idée de génie, en mettant sur le marché un single (« Roundabout ») articulé comme une sorte de pou-pourri (ou de digest) de l’ensemble du disque, ce qui ouvre la musique de Yes à un marché de consommateurs peu familiarisés avec le rock progressif. (Music Story)

 yes






Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire