ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

dimanche 12 mars 2017

SPOOKY TOOTH











THE LAST PUFF
1970
U.K.


MUSICIENS :

- Luther Grosvenor - guitar 
- Mike Harrison - keyboards, vocals 
- Henry McCullough - guitar
- Alan Spenner - bass 
- Mike Kellie - drums 
- Chris Stainton - organ, guitar, piano, bass, keyboards


TITRES :

1. I Am The Walrus 
2. The Wrong Time 
3. Something To Say 
4. Nobody There At All
5. Down River  
6. Son Of Your Father 
7. The Last Puff

Bonus Tracks:

9. Son Of Your Father (Mono Single Version)
10. I've Got Enough Heartache (Mono Single Version)
11. I Am The Walrus (Mono Single Version)
12. Hangman Hang My Shell On A Tree (Mono Single Version)




 spooky tooth




Après le départ de son principal compositeur Gary Wright, les trois membres fondateurs de Spooky Tooth, le chanteur Mike Harrison, le batteur Mike Kellie et le guitariste Luther Grosvenor, recrutent le guitariste et le bassiste du Grease Band de Joe Cocker : Henry McCullough et Alan Spenner.
La nouvelle formation (sous-titrée « featuring Mike Harrison ») ne donne qu’un unique concert (désastreux), mais trouve le temps d’enregistrer un ultime album car le groupe a décidé de se séparer ensuite, intitulé à propos The Last Puff. Parmi les vandales qui ont osé se frotter au « I Am the Walrus » de John Lennon (Oasis, Styx, Oingo Bongo, etc.) Jim Carrey en a donné une version iconoclaste assez réussie, mais Spooky Tooth ouvre son album avec une version flamboyante absolument extraordinaire ; à tel point que certains amateurs la préfèrent à la version originale des Beatles… Gary Wright a légué à son groupe « The Wrong Time » avec choeurs féminins, et Joe Cocker offert son « Something to Say » qu’il ne publiera lui-même qu’en 1972. 
Mais sans Wright, le groupe en est réduit en effet à interpréter des chansons extérieures, et bien moins fortes que sur l’exceptionnel Spooky Two de l’année précédente. Même sa version du « Son of Your Father » d’Elton John et Bernie Taupin passe difficilement la rampe. Triste fin d’un groupe qui a fait illusion à la fin des années 60. Mais il reste ce « I Am the Walrus » d’anthologie...




 SPOOKY TOOTH







Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...