ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

ROCKS PROGRESSIFS ET PSYCHEDELIQUES 70'S

dimanche 29 janvier 2017

KANSAS












POINT OF KNOW RETURN
1977
U.S.


MUSICIENS :

- Steve Walsh - lead & backing vocals, organ, piano, synthesizer
- Rich Williams - acoustic & electric guitars, pedals
- Kerry Livgren - acoustic & electric guitars, piano, clavinet, synthesizer,
- Robby Steinhardt - violins, viola, lead (6,8,10) & backing vocals
- Dave Hope - bass
- Phil Ehart - drums, chimes, timpani, percussion


TITRES :

1. Point of Know Return 
2. Paradox  
3. The Spider
4. Portrait (He Knew) 
5. Closet Chronicles
6. Lightning Hand
7. Dust in the Wind
8. Sparks of the Tempest 
9. Nobody's Home
10. Hopelessly Human 

Bonus tracks 
11. Sparks of the Tempest (Live ) 
12. Portrait (He Knew) (Remix)







 kansas



A peine le précédent – et triomphal – Leftoverture a t’il eu le temps de refroidir sur les platines des amateurs de rock progressif à l’américaine, que Kansas enregistre son nouvel album (cinquième opus), en référence absolue. 
Certes, on relève ici ou là des influences anglophiles (« The Spider ») évidentes, qui tendent à incliner la musique du groupe vers Yes ou Emerson, Lake & Palmer, plutôt que vers leurs homologues compatriotes (Boston). Certes, certaines tentatives de ne pas complètement abandonner la séduction pop sonnent passablement datée aujourd’hui. Certes, l’évidente excellence technique des musiciens favorisent quelques moments coupables d’indulgence et d’auto-complaisance (« Paradox »). Certes, la chanson-titre ira jusqu’à séduire les radios spécialisées dans le rock efficace, et propre. 
Certes, un rapide inventaire laisse apparaître que près d’une trentaine d’instruments différents ont été utilisés durant les sessions, ce qui accrédite l’adaptabilité du groupe, ou peut-être un désir névrotique de trop bien faire. Mais tout cela n’a pas grande importance, face à « Dust in the Wind », ses suaves harmonies vocales, et la délicatesse de son instrumentation, et la progression générale de sa partition. 
« Dust in the Wind », donc, tube absolu du groupe, sommet du genre, et maelström planétaire, atteindra (avec son million de copies écoulées), la sixième place des charts américains (en compagnie des autres singles, « Point of Know Return », 28ème et « Portrait (He Knew) », 64ème). Quant à l’album, vendu à quatre millions d’exemplaires, il sera crédité de la quatrième position des classements de sa catégorie. (Christian Larrède - 2017 Music Story)



 KANSAS


 kansas






Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...