dimanche 30 août 2020

GENESIS










AND THEN THERE WERE THREE
1978
U.K.

MUSICIENS :

Tony Banks – keyboards
Phil Collins – drums, percussion, vocals
Mike Rutherford – basses, guitars


TITRES :

1. Down And Out
2. Undertow
3. Ballad Of Big
4. Snowbound
5. Burning Rope
6. Deep In The Motherlode
7. Many Too Many
8. Scenes From The Night's Dream
9. Say It's Alright Joe
10. The Lady Lies
11. Follow You Follow Me
 GENESIS
Le 3 juillet 1977, Steve Hackett déclare qu'il va quitter GENESIS.
Son départ est annoncé officiellement en octobre 1977, une semaine avant la sortie du double live "Seconds Out". GENESIS continue sous la forme d'un trio et c'est Mike Rutheford qui décide de cumuler les rôles de bassiste et de guitariste solo. Pour la scène, c'est le guitariste américain Daryl Stuermer qui va pallier le départ de Steve Hackett.
Le départ de Steve Hackett ne perturbe absolument pas Tony Banks qui déclarera plus tard : -"Composer à 3 était en quelque sorte l'idéal. Nous avions été 5, ce qui était orageux, puis 4 ce qui était plus facile, mais donnait toujours le sentiment de 2 membres principaux et de 2 autres secondaires. Travailler à 3 a apporté un sentiment de libération"-

"And Then There Where Three ..." ou le dernier disque de GENESIS qui vaut encore le détour avant que le groupe devienne une firme commerciale, rigoureusement organisée, qui veillera (intelligemment) à rester toujours conforme aux sons en vogue du moment. (Philou)

 GENESIS




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire